leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Mbacké Ndiaye: "Si l'objectif de cette coalition de leaders de l'opposition est uniquement de renverser Macky Sall et de le remplacer, je dis non (...) Idrissa est mal placé pour dénoncer quoi que ce soit (...)"


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Mai 2015 à 00:29 | | 24 commentaire(s)|

Serigne Mbacké Ndiaye: "Si l'objectif de cette coalition de leaders de l'opposition est uniquement de renverser Macky Sall et de le remplacer, je dis non (...) Idrissa est mal placé pour dénoncer quoi que ce soit (...)"

 

 
Actualité politique oblige, votre site préféré www.dakarposte.com est allé rencontrer l'ancien Ministre Conseiller Chargé des Affaires sportives, de la 
Communication et ancien Porte parole de la Présidence de la République. Et, Serigne Mbacké Ndiaye de se prêter volontiers à notre jeu de questions/ réponses. 
Entretien à bâtons rompus avec l'actuel Directeur du Cabinet de Communication et Conseils "LE STRATÈGE" 


Dakarposte.com: Monsieur Ndiaye, votre commentaire sur cette réunion de leaders et non des moindres de l'opposition dite significative, qui avait pour cadre le domicile de Mamadou Diop "Décrois"? 

Serigne Mbacké Ndiaye: Cette réunion me rappelle celles qui l'ont précédées depuis le règne de Diouf. Toujours des alliances et cadres composés d'hommes et de femmes venant d'horizon divers sans base idéologique ou programmatique. Les conséquences sont toujours les mêmes : on se ligue pour reverser le Président en exercice et après on s'entredéchire au moment où le peuple lui est abandonné à lui seul. Après avoir renverser Abdou Diouf, Niass, Dansokho, Bathily, Landing etc. ont été éjectés du gouvernement de Wade. Aujourd'hui, le PS, la LD, l'AFP vivent mal leur cohabitation avec l'APR. Où se trouve l'intérêt du peuple sénégalais dans tout ça? 
Il est tant que les dirigeants oublient leurs personnes, leurs ambitions et pensent au peuple et au peuple seulement. Pour être plus précis, si cette rencontre est un premier pas vers le retrouvailles de la famille libérale, j'applaudis, je soutiens et je prie pour sa réussite. Si l'objectif est uniquement de renverser Macky Sall et de le remplacer, je dis non. Remplacer Macky Sall n'est pas une fin en soi. C'est la prise en charge des problèmes des sénégalais et leurs résolutions qui doivent constituer notre motivation profonde. Tout autre combat est un combat d'arrière garde qui n'intéresse pas les sénégalais que nous sommes sensés défendre.          


Dakarposte.com: Que vous inspire la fracassante sortie d'Idrissa Seck traitant le President Macky Sall d' "incapable notoire"? 

Serigne Mbacké Ndiaye : Sur la forme, je pense que la réaction des responsables de l'APR est inopportune dans la mesure où ils aident Idrissa Seck à atteindre son objectif d'être la cible du Pouvoir et de bénéficier ainsi de la sympathie des sénégalais. A mon humble avis, seule une réponse du Porte Parole de l'APR ou du Gouvernement était suffisante. Dans le fond, il faut pas s'attendre à ce que Idrissa Seck dresse des lauriers à Macky Sall. 


Dakarposte.com: Restons avec le chef de file du parti Rewmi, lequel faisant  
 diagnostic de la situation du pays a laisse entendre a travers un communique : “Loin du débat sur l'émergence suscité par les tenants du pouvoir et qui ne recoupe aucune réalité, le président Idrissa Seck a eu l'occasion de mesurer par lui-même l'immensité des attentes des populations abandonnées”. Votre commentaire? 

S. Mbacké Ndiaye: Rien de nouveau. Et je suis déçu si c'est aujourd'hui seulement que Idrissa constate que les populations sont abandonnées.  

Dakarposte.com: Idrissa Seck soutient que partout où il est passé, de Matam à Goudiry, en passant par Ranérou, Kanel, Bakel, Kédougou, Salémata, Saraya et Tambacounda, il a constaté pour le déplorer “une éducation avec des abris provisoires et un personnel d'enseignement non-motivé, une santé sans médecin spécialisé, des villes sans eau, sans électricité, des communes sans voies d'accès, des troupeaux de bétail assoiffés et affamés.... 

S. Mbacké Ndiaye : Cette situation décrite par Idrissa n'est pas nouvelle. Mais quelle alternative propose-t-il aux sénégalais en dehors du changement d'homme, j'allais dire le Président. 

Dakarposte.com:  Pour clore avec cette sortie d Idrissa Seck , partagez vous son avis? Il croit savoir qu'au lieu de s'atteler à régler ces problèmes, Macky Sall et Cie tiennent depuis trois ans des "discours démagogiques pour aboutir à un débat stérile sur le quinquennat dont le seul but est de justifier un manquement à la parole donnée et aux engagements pris"... 

S. Mbacké : Le débat sur le quinquennat est pour moi un faux débat car si on parle d'engagement ou de parole donnée, nous aurons beaucoup de sujets à aborder parmi lesquels les emplois promis aux jeunes, le statut de l'opposition, une justice impartiale etc.. De ce point de vue, Idrissa est mal placé pour dénoncer quoi que ce soit car depuis trois (3) ans je ne l'ai jamais entendu ou vu se battre aux côtés de ses frères et soeurs du PDS injustement arrêtés, jamais aux côtés des syndicats en lutte. Si on veut diriger un pays, on ne doit pas exploiter la souffrance  et le désarroi des populations surtout de sa jeunesse pour des raisons de politique politicienne. 

Dakarposte.com: Si  vous deviez  donner une note au President Macky Sall... 

S. Mbacké Ndiaye : Les sénégalais le feront en 2015 ou 2017. 

Dakarposte.com: Idrissa Seck et Cie soutiennent que “l'incapacité notoire” de Macky Sall et de son gouvernement “à se concentrer sur l'essentiel a fini de dégrader les conditions de vie de ces populations qui sont abandonnées au profit des dépenses de prestiges et de propagande”... 

S. Mbacké: J'ai déjà anticipé sur la réponse 

Dakarposte.com: Venons en à votre parti politique où en etes vous? 

S. Mbacké Ndiaye : Le PDS vit comme un grand parti, c'est à dire avec des succès énormes comme en témoignent ses résultats aux dernières élections et les mobilisations extraordinaires que vous constatez à chaque sortie du Président Wade. Mais il faut aussi le dire, il y a ce qui semble être un conflit entre réformateurs dirigés par Modou Diagne Fada et les Légitimistes. En ce qui me concerne, je pense que cela traduit la vitalité du Parti.  

Dakarposte.com: Vous avez des nouvelles de l'ancien President Wade? 

S.Mbacké Ndiaye: Bien sûr. Au delà du PDS, Wade est mon père et rien ne pourra nous séparer. Tous ceux qui tentent de le faire y laissent de plumes, suivez mon regard... Tous les actes que je pose le sont dans l'intérêt de Abdoulaye Wade, et de mon frère Karim même si je prends souvent les initiatives personnelles sans l'informer au préalable. Si les résultats de ces initiatives sont positifs ils en profitent, si c'est le contraire, je l'assume et prends les coups. C'est le sens que je donne à la loyauté. 

Dakarposte.com:  Gardez vous de bons rapports avec les autres responsables du Pds?  

S. Mbacké: Comment je peux avoir de bonnes relations avec toute la classe politique sénégalaise et pas les avoir avec ceux de mon Parti même s'il est vrai qu'au PDS on a pas le sens de la fraternité tel que je le conçois. Par exemple: en tant que responsables de l'UJT, nous passions toutes les fêtes chez Serigne Diop. Un des mes enfants porte le nom de Mouhamed Seck Secrétaire National de l'UJT de l'époque etc.. C'est dire que nous vivions une véritable fraternité comme la devise de notre parti : Dignité - Justice - Fraternité. 

Dakarposte.com: Que pensez vous de Souleymane Ndene Ndiaye? 

S. Mbacké Ndiaye : Qu'il est un ami, un parent, un frère libéral qui a assumé les plus hautes fonctions grâce à Abdoulaye Wade. Aujourd'hui, il prend ses responsabilités pour se présenter devant les sénégalais et solliciter leurs suffrages, je salue son courage tout en espérant qu'il ira jusqu'au bout et lui souhaite bonne change. 

Dakarposte.com: Et le porte parole du Pds, Babacar Gaye?






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image