leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Mboup, le talibé de Coki crée un fonds de solidarité pour les daaras

LEUKSENEGAL- En proposant la création d’un fonds de solidarité islamique pour les Daaras dont il va appuyer le budget inaugural avec un montant de 50 millions de nos francs, Serigne Mboup risque d’apporter une grosse pierre au vaste édifice de l’éradication de la mendicité des enfants au Sénégal. Ancien pensionnaire de la mythique École coranique de Coki d’où il est sorti avec le saint Coran mémorisé par cœur, le PDG du groupe CCBM s’est apparemment senti concerné par l’équation de l’enseignement coranique, parent pauvre de l’Éducation nationale qui ampute pourtant 40 % au budget national. Il a d’autant plus réagi au moment opportun que le gouvernement peine à résoudre cette lancinante question, malgré la détermination qu’il avait manifestée au lendemain de l’incendie atroce d’une école coranique de la Médina, survenu le 3 mars 2013, lequel a coûté la vie à neuf bouts de bois de Dieu qui se trouvent être des talibés.


Rédigé par leral.net le Dimanche 16 Juin 2013 à 13:36 | | 3 commentaire(s)|

Serigne Mboup, le talibé de Coki crée un fonds de solidarité pour les daaras
L’on se souvient alors des sempiternels discours aux relents de « plus jamais ça » qui ont accompagné le drame. Si ce n’est pas le PM qui remontait les bretelles aux maîtres coraniques, c’est un de ses ministres en charge de questions sociales, un DG ou un responsable municipal qui frappaient sur la table pour dénoncer l’attitude véreuse de certains de ces responsables d’écoles qui, il faut le dire, sont assimilables à des sangsues. Vu l’exploitation des enfants à laquelle ils s’adonnent uniquement pour des soucis pécuniaires et les conditions précaires dans lesquelles ils leur contraignent de vivre.

Du coup, tout un peuple avait applaudi le courage et la rigueur affichés par les nouvelles autorités qui avaient adjoints à leur courroux, un lot de promesses consistant, en substance, à interdire la mendicité des enfants dans Dakar, accélérer le programme de modernisation des Daaras et accompagner les maîtres désireux de quitter Dakar pour s’implanter dans leur fief. Le constat malheureux : rien n’est fait jusque-là ! Raison pour laquelle le mal qui a trop duré est toujours là.

C’est au contact de cette réalité qu’on saisit la pertinence de l’initiative de Serigne Mboup pour aider les « siens ». Si elle est bien étudiée sous une approche pluri sectorielle, avec, bien sûr, l’implication de tous les acteurs concernés, elle pourra écraser toute velléité de solution de l’État. Et constituer un tremplin pour faire éviter à de petits enfants de chercher leur pitance dans la rue, d’être logés dans la promiscuité, etc. Pour que de nouveaux modèles d’hommes qui incarnent le musulman parfait en sortent. Car ce que beaucoup ne savent pas, c’est que la valeur de l’enseignement coranique peut se constater ailleurs que chez nos guides maraboutiques sans qui nous aurions maintes difficultés à s’être édifiés sur certaines questions de jurisprudence islamique inhérentes à nos pratiques de culte. En réalité, le Daara nous a certes donné des muphtis, mais aussi de vrais managers qui ont brillamment réussi dans les affaires, à la surprise de l’élite républicaine qui ne leur réservait aucune place dans les secteurs d’activités porteurs. À titre d’exemple, El Hadji Djily Mbaye, sorti de la première promotion de Coki, El Hadji Ndiouga Kébé, Bara Mboup, El Hadji Serigne Sall et Abdou Aziz Sylla en sont de ce lot. Hélas, ce genre de pépinière, capable de former de vrais leaders comme ceux-là, existe en nombre limité à travers le Sénégal ! Serigne Mboup a donc bien fait de prendre le taureau par les cornes. Son idée est d’une pertinence avérée. Et un retour favorable de la part du gouvernement et des bonnes volontés est très attendu.
Avec Daawgoor LEUKSENEGAL



1.Posté par Samb le 16/06/2013 14:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieredieuf serigne mboup si ligay deff sa daaray coki yallna yalla faye la si barké alkhouran dieredieuf

2.Posté par schwarzeraal le 16/06/2013 17:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l''etat contribue a 40% mais que font ceux qui se disent contribuables? dans un pays a 75%. de chomeurs et pauvres , leur nombre est faible pour prendre en charge les problemes.

3.Posté par Djim Roger Ndiaye le 19/03/2014 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur,
Voilà 10 ans que note association célèbre la Journée du TALIBE, chaque 20 Avril dans la Commune d’arrondissement. Les cérémonies ont démarré à l’Institut Islamique de Dakar ensuite à l’Empire des enfants et actuellement dans les locaux de votre Mairie contigus au PMI de Médina
Cette année, la journée revêt une importance capitale pour notre association. Le thème est l’évaluation des 10 dernières journées. Pour la première fois, les populations, hommes, Femmes, Jeunes, associations, artiste et acteurs culturels de la Médina se sont impliqués dans le but de participer à la prise en charge, au-delà des Talibés, les enfants de la rue de la Commune d’arrondissement
C’est pourquoi, nous vous invitons à cette journée comme Parrain ou Marraine d’un talibé
En tant que cadre incontournable de la Médina, nous osons espérer que vous marquerez de votre présence cette manifestation. Nous profitons de l’occasion pour solliciter votre soutien et vos conseils.
Nous vous prions de croire docteur, à l’assurance de notre très haute considération

Le Président DJIM ROGER NDIAYE

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image