leral.net | S'informer en temps réel

Sévèrement taclé, Me Abdoulaye Wade renonce à extirper Modou Diagne Fada et Aïda Mbodj du Bureau de l’Assemblée nationale


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Octobre 2014 à 10:47 | | 5 commentaire(s)|

Sévèrement taclé, Me Abdoulaye Wade renonce à extirper Modou Diagne Fada et Aïda Mbodj du Bureau de l’Assemblée nationale
Il y a de cela quelques semaines, Actusen.com rendait compte, sans jamais avoir pu être démenti, de l’audience électrique entre le Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais et le Président du Groupe parlementaire “Libéraux et Démocrates”.

Et c’était pour écrire que Me Abdoulaye Wade avait dit à Modou Diagne Fada que lui et la Présidente de la Commission “Communication et Culture” de l’Assemblée nationale, Aïda Mbodj, devaient libérer leurs fonctions au sein de la Chambre, à l’occasion du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale.

Motif invoqué par Wade, à l’époque : eu égard à leur nouveau titre de Président de Conseil départemental de Kébémer et Bambey, il leur devenait impossible de cumuler leurs fonctions d’élus locaux et de parlementaires.

Aux dernières nouvelles, Actusen.com a appris de sources généralement bien informées que Me Abdoulaye Wade a mis de l’eau dans son vin. Pour ce faire, il a, au lendemain de nos écrits, dit aux deux Présidents de Conseil départemental que jamais il n’avait pensé les sanctionner, en leur demandant de libérer leurs postes au sein du Bureau de l’Assemblée nationale.

Pour maquiller sa reculade, Wade invoque le Comité directeur, seule instance à se prononcer sur le cumul de fonctions de député et de Président de Conseil départemental de Fada et de Mme Mbodj

Aussi, la constante libérale d’en rajouter cette couche : “vous êtes de vaillants fils pour moi. Comment pourrais-je vous sanctionner, alors que vous avez gagné haut la main les dernières élections locales ?”.

Seulement, glisse-t-il : “il appartient au Comité directeur de se prononcer sur la nécessité ou non de vous laisser cumuler vos fonctions de Président de Conseil départemental et celles de membres du bureau de l’Assemblée nationale”.

Depuis lors, le Comité directeur du Parti démocratique sénégalais n’ayant pas statué sur le cas Aïda Mbodj et Modou Diagne Fada, il n’y a plus alors de doute que ces derniers seront maintenus dans ledit Bureau, croient savoir les sources de Actusen.com.

Lesquelles sources sont d’avis que le Pds a décidé de laisser finalement Modou Diagne Fada et Aïda Mbodj rester à leurs fonctions respectives de Président du Groupe parlementaire du Pds et Présidente d’une Commission.

Retour sur les vérités crues de Modou Diagne Fada à Me Abdoulaye Wade

Pour rappel, comme le révélait Actusen.com, au détour d’une audience électrique, Modou Diagne Fada avait pris le chemin du maquis, regardé le “dieu” du Pds les yeux dans les yeux, pour lui balancer à la figure que rien ni personne ne peut justifier le bien-fondé de retirer des fonctions à des responsables plus méritants pour les offrir à d’autres qui n’ont rien gagné.

Et ajoutent nos mêmes sources, avant même que Me Wade ne réalise le coup de gueule de Modou Diagne Fada, celui-ci le tacle en ces termes : “si vous voulez nous ôter, Aïda Mbodj et moi, nos fonctions actuelles à l’Assemblée nationale (Ndlr: le renouvellement du bureau de celle-ci est prévu en octobre prochain), dites-le. Mais, de grâce, n’essayez jamais de trouver une explication, parce qu’il n’y en a pas une seule qui puisse justifier une telle chose”.

Actusen.com






Hebergeur d'image