leral.net | S'informer en temps réel

Seydi Gassama: “La traque des biens mal acquis doit se poursuivre mais pas avec la Crei”


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Juin 2016 à 17:34 | | 3 commentaire(s)|

L’actualité est dominée par la possible libération de Karim Wade annoncée par Macky Sall. Pensez-vous que cela annonce la fin de la traque des biens mal acquis comme d’aucuns le croient ?

Nous estimons que cette libération annoncée va permettre au Sénégal de se conformer à l’avis du Groupe de travail. Ils ne peuvent pas l’ignorer, contrairement à ce qu’ils disent en public. parce que s’ils ne respectent pas cet avis c’est l image du Sénégal qui est exposé sur la scène internationale.

Chaque année, le Groupe de travail de l’Onu doit inscrire l’affaire Karim dans son rapport et ce rapport est débattu par l’ensemble du conseil de droits de l’homme.

Tout ceci nous emmène à dire que la libération de Karim par la grâce, l’amnistie ou sous une autre forme que ce soit, permet au Sénégal de se mettre en accord et de se conformer à la légalité internationale.

Pour la traque des biens mal acquis, je dirai la reddition des comptes, elle doit continuer elle doit se poursuivre mais pas avec la Crei.

Il faudrait soit poursuivre les gens dans les juridictions ordinaires soit réformer la Crei pour la rendre conforme aux normes internationales en matière de procès équitable

Pourquoi vous rejetez la Crei ?

En matière de justice, il y a des des normes, des standards qu’il faut respecter. Les Nations Unies ont élaboré différents traités de droits humains qui ont permis d’établir des standards.

Alors que pour le cas de la Crei ces standards sont très loin d’être respectés. Aujourd’hui, n’importe quel sénégalais poursuivi par la Crei a toutes les chances d’être jeté en prison. La Crei est une juridiction qui ne vous permet pas de vous défendre comme il se doit et lorsque vous êtes condamné vous ne pourrez pas faire appel.

Il faut donc poursuivre la reddition des comptes. Demander aux gens qui gèrent les affaires privées et publiques de rendre compte. Mais cela doit se faire dans le strict respect des droits humains.

Etes-vous du même avis de ceux qui disent que Karim était le seul visé dans la traque des biens mal acquis ?

Ce serait malheureux de limiter la traque des biens mal acquis à la seule personne de Karim . De mon point de vue, ça n’a pas été l’intention du pouvoir en place de poursuivre seulement Karim.

Si jusque-là le pouvoir n’ a pas avancé dans les autres dossiers, c’est par ce que le Groupe de travail de l’Onu est là pour veiller.

Car, plus il vont condamner les gens et plus les avocats de ces gens vont saisir le groupe de travail de l’Onu. De ce fait ils vont se retrouver dans des situations intenables.

Les lenteurs observées sont dues au fait que l’Etat a un souci de ne pas se retrouver tout le temps au banc des accusés des Ong du Groupe de travail etc.. C’est de cela qu’il s’agit et non une volonté de protéger des gens comme beaucoup le gens ce sont des spéculations infondées.

Senego






Hebergeur d'image