leral.net | S'informer en temps réel

Seydina Alioune, le fils de Thione Seck gagne son procès contre «L’Observateur» et «Grand Place»


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Avril 2016 à 14:56 | | 7 commentaire(s)|

Seydina Alioune Seck, le fils de Thione Seck, est sorti gagnant de son procès contre les journalistes de «L’Observateur» et de «Grand Place». Le tribunal correctionnel de Dakar a déclaré, ce jeudi 21 avril 2016, El Hadji Alioune Badara Fall et Alassane Hanne (de l'Observateur) ainsi que Vieux père Ndiaye (de Grand place) coupables de diffamation. Ils ont été condamnés à deux mois assortis du sursis et doivent payer la somme de 10 millions F CFA à Seydina Alioune Seck en guise de dommages et intérêts.
Les journaux «L'Observateur» et «Grand Place» avaient révélé qu'Alioune Seck était mêlé à une affaire de trafic de faux billets de banque. Les journalistes ajoutaient que le frère de Waly Seck faisait l'objet de recherches de la part de la gendarmerie.
Le fils de Thione Seck s'était estimé diffamé, jurant sur tous les saints qu'il n’avait rien à voir avec quelconque histoire de faux billets. Pour causes du préjudice qu’il aurait subi avec la diffusion de ces informations, il avait demandé, via ses avocats, la somme d'un milliard de Fcfa en guise de dommages et intérêts.
Lors du procès des journalistes, le représentant du parquet avait pourtant révélé que sur la base du procès-verbal de la gendarmerie, le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, avait fait ouvrir une information judiciaire contre le nommé Seydina Alioune Seck, présenté comme le fils de Thione Seck, sur une affaire de trafic de faux billets. Il avait requis le mandat d'arrêt contre lui.
Le mandat d’arrêt avait d'ailleurs été exécuté quelques jours plus tard par la Section de recherches de la gendarmerie et le frère de Waly Seck a été inculpé pour “association de malfaiteurs, falsification de signes monétaires et contrefaçon de signes monétaires en cours légal au Sénégal” et placé sous mandat de dépôt par le juge du 2e cabinet, Yakham Lèye.
Incarcéré à Rebeuss, Seydina Alioune Seck, avait finalement été transféré à la prison du Cap Manuel avant de bénéficier d'une liberté provisoire. Son dossier est encore pendant devant la justice







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image