leral.net | S'informer en temps réel

Seydou Bamba Diop, ex-porte-parole de Serigne Modou Kara, craint pour sa vie

La décision de Serigne Modou Kara Mbacké de célébrer le grand Magal de Touba à Dakar n'agrée pas Seydou Bamba Diop qui a décidé de démissionner de son poste de porte parole du guide religieux et de Directeur politique du PVD. dans un entretien accordé à EnQuête, il renseigne que sa décision fait suite, en vérité, à une série de frustrations qu'il aurait vécue tout au long de son compagnonnage avec le marabout. Mais, depuis lors, il fait l'objet de menace de mort.


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Décembre 2014 à 12:05 | | 8 commentaire(s)|

Seydou Bamba Diop, ex-porte-parole de Serigne Modou Kara, craint pour sa vie
"J'ai décidé de démissionner depuis hier de mon poste de porte parole de Serigne Modou Kara et de celui de Directeur politique du Parti pour la vérité et le développement (PVD) parce que j'étais opposé à la décision de Kara Mbacké de vouloir célébrer le 120e Magal de Touba à Dakar. Pour moi, en tant que fervent mouride, le "Ndigël" de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, qui veut qu'on commémore le grand Magal à Touba, doit être respecté à la lettre. Le Khalife est la seule voix autorisée dans ce domaine", a confié Seydou Bamba Diop à nos confrères. Quant à la question de savoir si c'est seulement la décision de Kara qui le pousse à la sortie, M. Diop indique : "Vous savez que ce genre de décision répond toujours à une série de frustrations et de divergences. Dans mon cas, il s'agit aussi de divergences dans la gestion et l'organisation du parti dont je suis membre depuis sa création en 2004. Car, je dois rappeler que mon compagnonnage avec Modou Kara Mbacké est d'abord politique au sein du PVD avant de se prolonger sur le plan personnel ; et qu'on a jamais eu des rapports de marabout à talibé parce que je suis disciple de Serigne Abdou Rahmane fils de Serigne Mbacké Madina. Cette volonté de Kara de vouloir célébrer le Magal à Dakar a surtout été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase".

Aussi, face aux menaces de mort dont il fait l'objet depuis sa démission, tient-il à informer l'opinion. Seydou Bamba Diop, qui ne voulait pas citer de noms, finit par révéler : "Celui qui a été le plus virulent est sans doute Abdou Wahab, un des responsables de Kara Security Grand-Dakar. Il a menacé de me trancher la gorge dès qu'il me croisera. Sur ce, j'ai décidé de saisir les autorités judiciaires du Sénégal. Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un poltron, mais il importe d'alerter l'opinion sur les agissements de ces groupes. Et, nous sommes dans un pays de droit. La liberté d'association est reconnue à tout un chacun, donc, il n'ont pas le droit de menacer des personnes qui sont en désaccord avec eux". Il a, toutefois, tenu à préciser que Serigne Modou Kara Mbacké, qu'il a informé, lui a garanti que personne ne touchera à un seul de ses cheveux, car ses disciples sont des hommes de paix.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image