leral.net | S'informer en temps réel

Seydou Guèye: «Jouer à la stratégie de blocage contre Khalifa Sall serait nuire aux autres maires Apr»


Rédigé par leral.net le Dimanche 21 Septembre 2014 à 12:17 | | 3 commentaire(s)|

Seydou Guèye: «Jouer à la stratégie de blocage contre Khalifa Sall serait nuire aux autres maires Apr»
«Macky Sall et Khalifa Sall ont des relations normales dans le cadre de deux acteurs politiques. Ce sont deux hommes qui sont dans le même camp politique, Benno bokk yaakaar et qui, me semble-t-il, ont de très bonnes relations. La relation entre l’Apr et le Ps n’est pas liée au caractère et au tempérament des hommes individuellement considérés. L’Apr est une réalité politique au même titre que le Ps, et ils sont en alliance au sein de Bby. On a l’habitude de dire que les hommes passent, les institutions demeurent, et les deux formations politiques sont des institutions. Au sein de Bby, chaque parti a sa légitimité et ses ambitions, mais ce qui importe dans le cadre de notre compagnonnage, c’est l’ouverture d’esprit, la loyauté et de tendre tous vers le même objectif, à savoir apporter les réponses pour soulager les populations sénégalaises. Pour ce qui est de la Ville de Dakar, il faut mettre un terme au faux débat. L’Apr compte près de 500 élus sur 602, jouer à la stratégie de blocage contre Khalifa Sall serait nuire aux autres maires Apr et aux populations sénégalaises. Il y a un faux débat au sujet de la Ville de Dakar. C’est faire un mauvais procès à l’Apr et au président de la République qui a pris la territorialisation des politiques publiques comme un axe fort de sa politique. Aussi décentralisée soit-elle, la mairie de Dakar, comme toutes les autres mairies, est une délégation républicaine. Donc, il ne peut pas y avoir de conflit entre cette échelle de gouvernance de notre pays et le niveau central, simplement parce qu’il y a des ambitions supposées ou avérées. De mon point de vue, c’est insignifiant. Le Président Macky Sall est concerné par une gouvernance au mieux des intérêts des populations, ce n’est pas un homme de conflits ou de querelles. Sur le plan politique, il travaille comme acteur politique avec une vision d’ouverture, une vision qui consiste à reconnaître à chacun son droit. Mais il ne faut pas faire de confusion. Vouloir entretenir une querelle entre Macky Sall, président de la République, et Khalifa Sall, maire de Dakar, ce n’est pas acceptable au regard de la position et de la posture de chacun d’entre eux, ce n’est pas utile et ce n’est pas fondé. C’est de la petite querelle et ça n’intéresse pas le Président Macky Sall.»

L'Observateur






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image