leral.net | S'informer en temps réel

Seydou Guèye réagit à la sortie Wade : "La Case des Tout-petits qu'il a créée est un bon espace pour s'amuser avec les tout petits"


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Novembre 2014 à 09:14 | | 34 commentaire(s)|

Seydou Guèye réagit à la sortie Wade : "La Case des Tout-petits qu'il a créée est un bon espace pour s'amuser avec les tout petits"
Le Porte-parole de l'Apr a réagi à la sortie de l'ancien Président Abdoulaye Wade qui demande la tenue d'une élection présidentielle anticipée en 2015. Seydou Gèye trouve irrespectueux les propos de l'ancien chef de l'Etat et lui demande de présenter des excuses au peuple sénégalais pour avoir dilapidé les deniers publics. "Le Président Wade est complètement sonné. Il commence à subir l'irréparable outrage. Je crois que Abdoulaye Wade n'a toujours pas compris que la volonté d'un seul homme ne peut pas modifier la trajectoire démocratique du Sénégal. Nous sommes un pays démocratique avec des élections dont les dates sont clairement indiquées. Ce n'est pas que Abdoulaye Wade a envie de revenir au pouvoir qu'il va jouer tous les artifices. Ce n'est pas digne d'un ancien chef d'Etat, qui est arrivé au pouvoir par la voie démocratique, d'évoquer même cette idée de coup d'Etat. Donc, ce que nous voulons faire, c'est consolider la démocratie sénégalaise. Ne pas jouer à l'aventure comme Wade a voulu le faire. Il doit comprendre que lui et le pouvoir, c'est définitivement terminé. Il a fait son temps. Et il doit céder la place aux autres. Le Sénégal, aujourd'hui, est totalement engagé dans la consolidation démocratique et dans l'émergence. Si Wade a envie de jouer, il n'a qu'à aller dans une cours de récréation. La Case des Tout-petits qu'il a créée est un bon espace pour s'amuser avec les tout petits. Nous ne sommes pas concernés par ces menaces à peine voilées qui, au final, ne sont que des accusations fallacieuses et gratuites. Le Président Macky Sall a autre chose à faire et nous sommes en République et en démocratie. Quand on accuse un chef d'Etat de corruption, il faut se donner les moyens d'étayer ces accusations. Autrement, il doit bien comprendre que la justice peut bien l'appeler pour lui demander d'en dire davantage, s'il en sait autres choses. Wade aurait dû demander pardon aux Sénégalais pour avoir ruiné l'économie sénégalaise plutôt que d'accuser le président de la République qui a été élu démocratiquement".

Avec Rfm.






Hebergeur d'image