leral.net | S'informer en temps réel

Seynabou Gaye Touré ou le syndrome Aïda Ndiongue !

Après le centre ville où près de dix forfaits ont été perpétrés dans des domiciles de riches, c’est le quartier huppé des Almadies qui prend la relève avec le passage des cambrioleurs chez l’ancienne ministre déléguée en charge des Sénégalais de l’extérieur, Mme Seynabou Gaye Touré. Des bijoux en or, des montres de classe, un ordinateur portable et un Ipad… Le tout, selon La Tribune, d’un montant de près de vingt (20) millions.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Mars 2014 à 12:43 | | 7 commentaire(s)|

Seynabou Gaye Touré ou le syndrome Aïda Ndiongue !
Dans les colonnes du quotidien La Tribune, elle raconte son cauchemar. « C’est probablement la chambre d’ami que mon mari utilise pour garder ses affaires qui a servi de passage. C’est là où ils ont emporté ses 7 montres dont deux ont été achetées à onze mille euros lors de mon dernier voyage en France », a déclaré l’ancienne ministre. « Après le forfait, les cambrioleurs ont mis la chambre sens dessus dessous comme s’ils cherchaient une chose bien déterminée », a-t-elle ajouté. Dans la propre chambre de l’ancien ministre, les visiteurs nocturnes ont dérobé 3 parures et 15 bracelets, dont 2 jeux de quatre en or de 21 carats et des bijoux de marque Marcasite sans parler d’un ordinateur et d’un Ipad de marque Apple achetés respectivement à 1,2 millions et 450 mille francs. Il faut dire que pour un ministre aussi éphémère à la tête du département des Sénégalais de l’extérieur, Seynabpu Gaye Touré ne se plaint vraiment pas. Et au vu de tout ce qui a été dérobé, elle rappelle fort bien une certaine Aïda Ndiongue, avec un amour fou… pour les bijoux. Cent commentaires !






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image