Leral.net | S'informer en temps réel



"Si Hollande passe, je suis à la rue"

le 12 Avril 2012 à 18:56 | Lu 1182 fois

La proposition de François Hollande de taxer les revenus de plus de 656 millions de F Cfa à 75% déplaît aux artistes français dont certains sont montés au créneau pour dénoncer cette décision qui serait applicable si Hollande venait à passer. La chanteuse estime qu’elle sera "à la rue si Hollande passe" ou alors, elle se résoudrait à déménager.


"Si Hollande passe, je suis à la rue"
C’est dans les colonnes de Paris Match, à l’occasion d’une interview que Françoise Hardy a confié se sentir plus chez elle à Londres ou à New York, pour des raisons... fiscales. Et lorsqu’elle se projette dans l’avenir qu’elle aurait à Paris, elle se montre pour le moins pessimiste : "Je vais d’ailleurs être obligée de déménager, de quitter Paris à cause de l’ISF. Je crois que la plupart des gens ne se rendent pas compte du drame que l’ISF cause aux gens de ma catégorie. Je suis forcée, à pas loin de 70 ans et malade, de vendre mon appartement et de déménager. Si Hollande passe, je ne suis pas certaine que mon revenu suffira à payer mes impôts".

La chanteuse ne cache aucun détail sur les montants des impôts qu’elle doit payer, ni sur ses revenus actuels, qu’elle chiffre à 150.000 euros (98 000 000 F cfa) : "Je paie 40.000 euros (26 000 000 F Cfa) d’ISF par an. Si Hollande le multiplie par trois, qu’est-ce que je fais  ? Je suis à la rue". Elle tient cependant à préciser qu’elle ne remet pas en cause l’impôt sur le capital mais qu’elle est contre le fait de payer un impôt sur le patrimoine "qui a coûté des fortunes à acquérir".

Hollande rassure Françoise Hardy

Françoise Hardy peut dormir tranquille, elle ne sera pas à la rue si François Hollande est élu le 6 mai prochain président de la République. Invité mercredi de " Des paroles et des actes " sur France 2, le candidat socialiste a rassuré la chanteuse.

"Si les personnes qui sont à la rue payaient 40 000 euros d’ISF, elles seraient heureuses ces personnes. Il y a des gens qui couchent dehors, dans les tentes, les roulottes, les caravanes. Je veux rassurer Françoise Hardy, l’ISF ne sera pas multiplié par trois puisque je vais revenir exactement au barème qui existait l’année dernière avant qu’il soit baissé par Nicolas Sarkozy. De ce point de vue là, elle ne sera donc pas à la rue" a expliqué François Hollande

A noter que Françoise Hardy n’a pas été la seule à monter créneau pour dénoncer ce qu’elle considère comme une injustice. Bien avant elle, Jamel Debbouze a jugé ce taux de taxation ridicule la semaine dernière. Patrick Bruel a lui aussi comparé cette mesure à de la confiscation.

Source Puremedias
NETTALI.NET