leral.net | S'informer en temps réel

Silence, on débauche !

A L’ASSAUT DU DERNIER REMPART

C’est ridicule, voire insensé, l’appel de Karim Wade, à l’endroit de Tanor Dieng, à venir débattre sur la radio visuelle ou télé filmée. Voilà une personne qui, dans sa quête désespérée de reconnaissance et de légitimité, souffre d’un manque criard de crédibilité. Il cherche par tous les moyens à se faire accepter comme interlocuteur crédible, alors que sa présence fait tache dans le paysage politique sénégalais.


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Juillet 2009 à 14:32 | | 2 commentaire(s)|

« Si un animal vous dit qu’il peut parler, il ment probablement »

Malgré les superpouvoirs que son père lui a confiés, le « Prince » de la République n’arrive toujours pas à entrer dans la cour des grands et boxer dans la catégorie des poids lourds en politique. C’était prévisible. Avec lui, il ne faut surtout pas s’attendre à des miracles. Comme un ovni (objet volant non identifié), Rimka, débarqué de nulle part, se cherche toujours, et ne se retrouvera que lorsque ses compatriotes lui auront administré une deuxième gifle beaucoup plus virulente que celle des « Ides de mars » pour le faire redescendre sur terre. Son obsession aveugle à vouloir à tout prix hériter du trône de son père, lui a fait perdre la boussole. Il n’est pas étonnant que cet intrus qui a fait irruption sur la scène politique sénégalaise, fuie sans cesse la confrontation avec les journalistes dont certains se prêtent à son jeu. A l’occasion, ces derniers ne manqueront pas de lui poser les bonnes questions, sur son immixtion malheureuse et regrettable dans les affaires de l’Etat. Karim Wade ne pèse pas lourd, et il en est conscient. Tanor est loin d’être son alter-ego, et devrait éviter de répondre à cette provocation qui rentre dans les opérations de séduction du prince mal famé. Rimka devrait commencer par se procurer le « guide de la politique pour les nuls. » A force de vouloir convaincre l’opinion de sa bonne foi dans la gestion de l’Anoci, Karim avoue implicitement qu’il a beaucoup trop de choses à se reprocher, lui et sa bande d’incapables dont la performance sur « scène » il y a quelques semaines, devant le « bétail parlementaire », a fini par dessiller les yeux de l’opinion et fait sourire ses adversaires.
Les mercenaires de Walfadjri l’ « horreur »

La propagande excessive et abusive sur la RTS, jugée insatisfaisante par le Palais, vient de bénéficier d’un soutien de taille, celui des journalistes et mercenaires de Walfadjri. Madické Niang, un des principaux financiers du groupe, sait pourquoi Walf se transforme de temps à autre, en tribune ouverte pour les tenants du pouvoir. Le Fou du Roi et « ami » de Pape Ngagne Ndiaye y est passé plusieurs fois pour justifier le tabassage de Kara et Kambel pour ensuite sermonner les journalistes.
Silence, on débauche !

Pour arriver à ses fins, le fils suit à la lettre, l’itinéraire dressé par le père depuis le Palais, et dont la phase test passe par la mise en place d’une presse alimentaire afin de s’arroger le beau rôle. L’objectif premier de ce groupe de presse est de débaucher les rares journalistes qui jusqu’ici, ont refusé de participer au festin des vautours. Certains d’entre eux ont déjà vendu leur honneur, faut-il qu’ils en aient un, comme cet ancien journaliste du Soleil et ancien correspondant de Walf à Mbacké, très connu d’antan pour la qualité de ses papiers et son radicalisme face aux dérives du Sopi. D’ailleurs, il a vite fait de prendre une deuxième épouse, suite à sa « promotion » dans l’entourage du Président et son parachutage comme conseiller à l’Apix, avec un gros salaire et autres avantages à l’appui. Curieusement, cette agence budgétivore que dirige Aminata Niane semble ne guère intéresser nos compatriotes et journalistes d’investigation. Elle échappe à tout contrôle et constitue avec l’Anoci, l’un des plus gros scandales sous l’alternance.

Il est parfois difficile de résister à la tentation du diable. Wade père et fils sont très généreux avec l’argent du contribuable. Dans un pays qui se respecte, dans une république où les institutions fonctionnent, « Rimka » aurait été interpelé à la première heure, pour s’expliquer sur les « bonus » avec lesquels il compte financer son « empire médiatique », sans mentionner que monsieur est tellement fortuné qu’il demeure le seul ministre de la République à disposer d’un jet privé pour ses déplacements.
L’argent sale, dans les salons de l’aéroport

« La clé d’argent ouvre toutes les portes », dit-on souvent. A force de creuser, certains ne trouvent pas de l’or, mais creusent leur propre tombe. Ils s’enfoncent progressivement dans leurs délires incontrôlés, entraînant dans leur démence, des personnes très connues d’antan pour leur honnêteté. Ne soyez pas de surpris de voir certains de vos journalistes préférés larguer les amarres dans le bateau ivre et infesté du petit prince en détresse, sans capitaine ni gouvernail, ramant au gré du vent et à la merci de la tempête. Certains d’entre eux roulent déjà pour Rimka, en cachette ; ils jouent une double casquette, à l’image de certains de nos douaniers complices qui ne font que danser la mélodie composée par le « Palais maudit ». Comprendre pourquoi les passagers qui voyagent dans les avions présidentiels ne sont jamais fouillés, revient à expliquer comment l’économie sénégalaise se trouve renforcée par des devises dont on connaît la provenance et sur lesquelles tout le monde ferme les yeux. Aussi longtemps que cela permettra à l’Etat de renflouer ses caisses pour payer les salaires des fonctionnaires, c’est de bonne guerre. C’est du moins, l’avis et la conviction de Lamine Faye, neveu du Président.

Momar Mbaye

mbayemomar@yahoo.fr

http://mbayemomar.over-blog.net



1.Posté par sam le 21/07/2009 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

karim amoul khorome

2.Posté par sengenis le 22/07/2009 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand ton papa demande au président de l'assemblée nationale de démissionner car il a osé te convoquer devant les députés je ne vois pas comment tu pourras te présenter devant cette même institution sans fournir le moindre de document juste un discours de bas niveau.
Comment vouloir débattre avec tanor sur une question que ton père a rendu tabou c'est à dire où sont passés nos milliards dépensés pour le sommet de l'oci?
Avant de demander les suffrages des sénégalais ils souhaitent d'abords savoir comment leur argent a été dépensé de façon arbitraire sans aucune retenue avec une arrogance jamais égalée
sidy lamine niasse et son groupe de presse sont devenus le cancer du Sénégal car leur seul objectif c’est comment accéder à l’argent facile distribué de gauche à droite par Karim Wade ?
Honte à walf qui n’est plus une référence au Sénégal

Vive apr yakaar vive la république

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image