leral.net | S'informer en temps réel

Sit-in des clients devant la SGBS !


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Août 2015 à 15:00 | | 8 commentaire(s)|

Sit-in des clients devant la SGBS !
Les usagers des banques contestent les frais d’engagements jugés trop élevés

C’est à travers un sit-in devant le siège de la Société générale de banque au Sénégal (Sgbs) que l’Association des clients et sociétaires des institutions financières a marquée, hier, son refus de voir les banques continuer à appliquer des frais d’engagement et de non-engagement. Et si la Sgbs a été ciblée, c’est parce qu’elle applique les taux les plus exhorbitants.

L’Association des clients et sociétaires des institutions financières du Sénégal est très remontée contre les banques. Et dans sa ligne de mire, il y a la Société générale des banques du Sénégal (Sgbs). En effet, l’association proteste contre les frais d’engagement et de non-engagement qu’elle juge trop élevés. Elle estime également que c’est une arnaque organisée à grande échelle. Face à cette situation, elle a tenu, hier, un sit-in devant le siège de la Sgbs, sur l’avenue Léopold Sédar Senghor.

«Les clients et sociétaires des institutions financières sont victimes de vols et d’arnaques organisés à grande échelle. C’est le cas avec la Sgbs qui, aujourd’hui, a fait passer les attestations d’engagement et de non-engagement à une faramineuse somme de 177 500 francs Cfa. Ce qui est exorbitant et inacceptable», a pesté Ibrahima Cissé, le président de l’Association des clients et sociétaires des institutions financières.

D’après lui, l’association a saisi la Banque centrale (Bceao) par écrit, qui a émis une directive qui rend gratuit les frais bancaires depuis octobre dernier, mais celle-ci n’a pas encore réagi. Elle s’est également entretenue avec l’administrateur, Directeur général de la Sgbs. Mais les propos de ce dernier n’ont pas convaincu les contestataires.

«Les arguments dégagés par l’administrateur, Directeur général de la Sgbs sont légers et injustes, d’autant plus que la liberté du client d’adhérer à la banque de son choix devrait être respectée», fulmine M. Cissé, non sans préciser que «ce sont des arguments qui dénotent cette volonté manifeste des institutions financières à punir non seulement leurs clients mais à s’enrichir de manière illicite».

Mais la manifestation n’étant pas autorisé par le préfet, elle n’est pas allée jusqu’au bout. En effet, les contestataires ont été dispersés par la police et 5 d’entres eux ont été arrêtés, dont le président.

actunet






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image