Leral.net | S'informer en temps réel



Situation en Côte d'Ivoire : Gadio prône le partage du pouvoir

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 6 Décembre 2010 à 03:14 | Lu 1351 fois

Lu dans le quotidien Walfadjri : "Compte tenu de la tournure des événements en Côte d’Ivoire, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, prône le partage du pouvoir comme ce fut le cas au Kenya. ‘Maintenant, il faut réfléchir à une solution parce qu’on ne peut pas avoir deux présidents. Le risque imminent est d’avoir une scission c’est pourquoi il faut convoquer une conférence nationale inter-ivoirienne pour trouver un arrangement pour le respect des résultats de la Cei et éviter ainsi la partition du pays’, a-t-il affirmé. Et dans cette recherche de solution, Gadio souhaite l’implication d’Henri Konan Bédié et de Guillaume Soro.


Situation en Côte d'Ivoire : Gadio prône le partage du pouvoir
Toutefois, Cheikh Tidiane Gadio reconnaît la victoire de l’opposant Alassane Dramane Ouattara. ‘Notre mouvement soutient les positions de l’Union africaine et du président du Nigeria, président en exercice de la Cedeao, qui disent que tout doit partir des résultats donnés par la commission électorale indépendante (Cei) qui donnent clairement la victoire à Alassane Ouatarra avec une avance confortable de 10 points’, a affirmé Gadio. Pour qui la publication tardive des résultats par la commission électorale ne doit pas être un prétexte pour ne pas reconnaître les résultats. D’autant plus, selon lui, que cette même commission avait aussi accusé un retard lors de la publication des résultats du premier tour. En plus, pour Gadio, la rapidité avec laquelle le Conseil constitutionnel a publié les résultats et accepté la prestation de serment de Laurent Gbagbo est suspecte."

politicosn


1.Posté par Xalaas le 06/12/2010 05:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gadio a eu à intervenir lors de la crise de 2002, ce qui lui a permis de connaitre le dossier ivoirien. Si on accepte de partager le pouvoir, comme ça, vraiement on a plus besoin faire des selections.

2.Posté par apolo57 le 06/12/2010 06:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne partage pas la vision de Gadio. Vraiment il faut que la communauté internationale puisse sévir afin de dégager ce Gbagbo du pouvoir. Ils ont pu le faire en Irak et voilà qu'ils doivent le refaire en Afrique pour la CI. C'est essentiel.

3.Posté par samba le 06/12/2010 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tanor Dieng est malade

4.Posté par samb4 le 06/12/2010 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr GADIO n'est pas coherent si on partage le pouvoir parcequ le vaincu ne reconnait pas sa défaite, ALORS A QUOI SERT D'ALLER AUX ELECTIONS???

5.Posté par magne le 06/12/2010 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gadio is right becaue on a un malade mental a la presidence de la cote d'ivoire, il a toujours ses escadrons de la mort, pour eviter qu'il massacre encore les populations civiles, il faudra trouver une solution negotiee avec ce fou au lieu d'attendre qu'il massacre et souhaiter le voir etre juge.
Ouatara president, le fou de bagbo et HKB vices presidents, je salu l'intelligence de Gadio qui connais bien ce fou de bagbo.

6.Posté par baye le 06/12/2010 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis pr un C IVOIR libre Bagbo doit se retirer et laisse ALASSANE gouverner le pays pr la paix et l'avancement de la C d'IVOIR et aussi la sous-région

7.Posté par kissano le 06/12/2010 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

gadio,,, pardon stp pardon

8.Posté par abdoul wahab le 06/12/2010 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non, Mr Gadio, anéné wona none, bandame. Ce serait alors donner une prime imméritée à ce putschiste de Gbagbo.

9.Posté par doudou le 06/12/2010 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

gadio pardon gbagbo doit aller en exil negocie sa sortie en cote d'ivoire pour dakar almadies

10.Posté par Seck le 06/12/2010 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas d'accord sur la position de Gadio sur le fait que gbagbo a usurpé le pouvoir mais, on sait qu'en Côte d'Ivoire leur problème est ethnique

11.Posté par Mandiamé le 06/12/2010 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il doit exister solution, et la seule qui puisse apporter la paix pour toujours, c'est reprendre le second tour après une nouvelle rédaction de la constitution Ivoirienne avec indépance des différents pouvoirs .
Ce second tour sera mis sous curatelle par des hommes et femmes, intégres et dignes, et du pays et surtout de l'extérieur.
C'est ce que l'UA, l'ONU, l'UE peuvent faire aux deux camps afin d'éradiquer la haîne de l'autre au seins du peuple ivoirien.

12.Posté par gayoulou le 06/12/2010 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne partage pas la position de Gadio: il n'ya rien à partager avec un voleur Tant qu'on n'arrive pas à rappeler à l'ordre ce genre de Gbagbo, il n'y aura jamais la démocratie en Afrique .Il faut k l'Onu , les forces de sécurité, les forces nouvelles et tous les organismes qui se sont investis en Cote d'Ivoire se mobilisent pour contraindre Gbagbo, par la PAIX ou par la FORCE, à restituer ce qu'il a VOLE ; il est temps de dépasser les condamnations verbales Ce n'est plus une affaire ivoirienne mais un crime contre contre la paix et la stabilité internationale: il faut agir avec Gbagbo comme avec Saddam ou Ben Laden......

13.Posté par Boy town le 06/12/2010 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment ça partager le pouvoir? stp Gadio ne soit pas tanor toi aussi sinon à quoi servirai la démocratie...........................

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site