leral.net | S'informer en temps réel

Sixième édition du festival de Thiaroye . Makhou Lébougui promte de nombreuses surprises

Le chanteur Makhou Lébougui organise la sixième édition du Festival de Thiaroye sur mer. Pour cette année le gardien du temple comme on le surnomme compte proposer un plateau relevé. Il en a fat l'annonce au cours d'un point de presse qu'il a organisé hier au sein du Cyber Campus Sinkou de l'Université de Dakar. Cette rencontre avec la presse s'est aussi déroulée en présence de ses amis musiciens comme Thierno Kouyaté le saxophoniste du Baobab et le chanteur Idrissa Diop. le chanteur est aussi revenu en détail sur le programme qui sera étalé sur trois jours.

Rédaction leral.net


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Novembre 2010 à 18:35 | | 0 commentaire(s)|

Sixième édition du festival de Thiaroye  . Makhou Lébougui promte de nombreuses surprises
Makhtar Laye Fall est un chanteur originaire de Thiaoye qui a choisi de mettre en valeur le riche patrimoine de la communauté Lébou. C’est la raison principale qui l’a poussé à organiser ce festival depuis plus de cinq années déjà. Our cette sixième édition il a choisi de plancher sur le thème de l’immigration clandestine. Il en fait la révélation au cours du ^point de presse qu’il a organisé hier . Au cours de cette rencontre avec les journalistes il es revenu sur les raisons qui l’ont poussé à organiser ce festival depuis toutes ces années..
« J’ai décidé de tout faire pour mettre en valeur le riche patrimoine de la communauté Lébou. C’est pour cette raison principale que j’ai décidé d’organiser un événement qui va mettre évidence des spécificités culturelles de notre groupe ethnique. A cet effet des séances de lutte, et des régates seront organisés au cours des trois jours du festival. Les danses lébous comme le Ndawrabine ,le Ngoumbé et le Yaba seront aussi remis a gout du jour. » a affirmé l’artiste
L a aussi déroulé le programme qui s’etale sur trois jours,à savoir du vendredi 3 decembre au dimanche 5 décembre 2010. Les festivités démarrent le vendredi par une séance de lecture de Coran et le nettoyage du cimetière e de la grande mosquée de Thiaroye. Une conférence portant sur l’immigration clandestine suivra dans la soirée. Pour le samedi un grand concert sera organisé avec la participation de Makhou et de ses invités comme Idrissa Diop ,Gorgui Ndiaye et de nombreux rappeurs.. Pour le dimanche des régates seront organisés ainsi qu’une séance de lutte sans frappe . A cette occasion Baye Mandione et les champions de Thiaroye seront décorés.
L’artiste a révélé que le budget prévisionnel est fixé à onze millions mais qu’il n’a pas encore réussi à le boucler car il évolue avec ses propres moyens. Il a aussi révélé à la presse qu'il n'a pas encore été contacté pour le festival et cela le surprend un peu car il aurait bien aimé montrer toute la richesse culturelle du patrimoine Lébou. Il a cependant affirmé qu'il ne désespère pas d'être contacté car il entretient de très bons rapports avec e Ministre de la culture qui est son ami sans oublier Alioune Badara Béye qui est un proche parent. Makhou a aussi tenu à affirmer qu'il prépare de nombreuses surprises pour les mélomanes. Il a déjà fini d'enregistrer un album et il continue de travailler avec Idrissa Diop. le chanteur n' a pas manqué d'appeler à un retour à nos valeurs. A son vais la jeunesse actuelle est déboussolée car elle n' a plus de repères. C'est aussi pour lutter contre cet état de fait qu'il a décidé d'organiser ce festival.
Makhtar Laye Fall est un personnage inhabituel dans le milieu de la musique Sénégalaise. Sa culture Lebou en bandoulière il arpente les scènes du pays depuis plus d’un quart de siècle et délivre son message teinté de mysticisme. Très profondément attaché à son terroir et à ses origines, il s’est signalé comme un défenseur attitré du patrimoine Lebou depuis sa première apparition discographique, d’où son surnom de Makhou Lébougui.
Entre Makhtar Fall Laye et la musique, la relation tissée a pu résister à toutes les tempêtes. Notre bonhomme qui est le fils d’un notable respecté à Thiaroye sur mer, n’était pas du tout prédestiné à la chanson. Au contraire la position privilégiée de son pater faisait de lui un des personnages les plus influents de sa contrée. Cependant, le jeune Makhtar ne vivait que pour et par la musique. Il passe d’abord au Castel Orchestra de Thiaroye. Par la suite il poursuit l’aventure au niveau de l’Orchestre du Centre de Sauvegarde de Guédiawaye. Conscient de ses possibilités il tentera par la suite d’autres aventures musicales aussi enrichissantes les unes que les autres. Il posera ses valises à Saint Louis, au Number One,à l’Africa Band de Sow Sabor,
chez feu Ibra kasset, au Star Band,au Keurgui Groupe,au Teranga orchestra et à , l’Orchestre National , rien que pour acquérir les rudiments du métier. Finalement il décide de voler de ses propres ailes et sort son premier produit, avec la complicité du grand Cheikh Tidiane Tall. Un coup d’essai qui se transforme en coup de maître et qui finit par l’imposer comme un des artistes les plus talentueux du landerneau musical national. Par la suite il travaillera avec Lamine Faye puis avec Dembel Diop. Peu enclin aux lambris dorés et aux honneurs, notre bonhomme tarde à s’intégrer dans la jungle du show-business local. Il marche à son rythme et prend tout son temps pour s’adresser à son public






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image