leral.net | S'informer en temps réel

Sokhna Benga explique sa motivation pour les « Rencontres sur le fleuve »

(APS) - L’écrivain Sokhna Benga a relevé que les « Rencontres sur le fleuve » dont elle est l’initiatrice sont « toujours une occasion de communier avec les populations de la région de Saint-Louis », en remontant le fleuve Sénégal à bord du « Bou El Mogdad », un bateau qui a toujours rythmé la vie des populations des contrées nord du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Décembre 2010 à 13:40 | | 0 commentaire(s)|

Sokhna Benga explique sa motivation pour les « Rencontres sur le fleuve »
Les « Rencontres sur le fleuve », dont l’édition 2010 a été lancée samedi au cours d’une cérémonie tenue au lycée Faidherbe de la capitale du nord, sont aussi l’occasion de faire des dons aux populations démunies en particulier les élèves, a-t-elle déclaré.

« Ces rencontres sont toujours une occasion de communier avec les populations de la région de Saint-Louis et de brassage avec elles au cours de manifestations culturelles », a expliqué Sokhna Benga en marge de la cérémonie de lancement.

« Ce qui me motive tous les deux ans, c’est le sourire de ces enfants qui n’ont pas de prix », a encore déclaré Mme Benga, non sans insister sur le volet humanitaire de cette initiative accompagnée d’actes de bienfaisance comme le don prévu à l’unité de radiologie à l’hôpital de Ndioum. Il y a aussi les consultations gratuites en ophtalmologie à Saint-Louis ainsi que divers gestes à l’endroit des élèves qui vont recevoir des bourses ou des livres.

Sokhna Benga s’est félicité de la présence importante de ses « amis » artistes et écrivains à l’édition 2010 – une centaine contre une dizaine lors de la première édition -, estimant que c’est là le signe que cette initiative a été adoptée par ces hommes et femmes de culture.

L’événement va bénéficier cette année d’un appui « conséquent » du troisième Festival mondial des arts nègres qui l’a labellisé, selon Sokhna Benga. A ce titre, a-t-elle informé, des conférences sur le thème de la Renaissance africaine sont prévues à bord du « Bou El Mogdad ».

La réflexion qui sera ainsi engagée portera notamment sur le thème des Etats-Unis d’Afrique et de la Négritude, soit un ensemble de questions sur le thème du développement de l’Afrique, a expliqué l’écrivain qui dit s’attendre à des échanges « fructueux et utile » pour le pays.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la belle prestation de la troupe du Cercle de la jeunesse de Louga qui a servi aux spectateurs une belle chorégraphie et des chœurs tirés de son riche répertoire vieille de plus 40 ans.

Les « Rencontres sur le fleuve » seront marquées durant deux semaines par une croisière d’une centaine d’artistes à travers les grandes villes de la région (Dagana, Podor, Richard-Toll, Ndioum, etc.) avec un programme fait de conférences, de veillées culturelles et d’échanges autour du livre.

Source : Aps






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image