Sokhna Dieng, députée et présidente du Pvd: "Les Sénégalais sont désespérés et fatigués, je me demande s'ils arrivent à rêver la nuit"


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Février 2017 à 10:50 | | 0 commentaire(s)|

La députée Sokhna Dieng fait partie des déçus de la gouvernance de Macky Sall. L'épouse du marabout Serigne Modou Kara et Président du Parti de la vérité et du développement ( Pvd) qui s'exprimait jeudi dans le journal Vox Populi, a dressé un tableau sombre de la situation du pays marquée par un désespoir total des populations.

"Les Sénégalais sont désespérés et fatigués. Je me demande s'ils arrivent à rêver la nuit. Si ce ne sont pas des cauchemars qu'ils font, ils sont fatigués", dit-t-elle. Faisant une comparaison, Mme Mbacké de soutenir: "à l'époque, on avait même une classe qu'on appelé classe moyenne au Sénégal, qui arrivait vraiment à joindre les deux bouts, à vire sans grands standing, mais raisonnablement. Mais, ces personnes-là, actuellement, sont fatiguées. On n'a plus de classe moyenne, on a le Sénégal d'en haut et le Sénégal d'en bas. Et c'est malheureux", déplore -t-elle.

Selon elle toujours, "il y avait espoir quand Macky Sall est arrivé en 2012, avec cette grande majorité, Benno Bokk Yaakaar, avec 65% d'adhésion à son programme Yoonu Yokkute, maintenant le Pse, cet espoir est en train de se réduire comme peau de chagrin, et c'est dommage (...) Quand il est arrivé , il avait la cinquantaine, après l'indépendance. une bonne expression. Mais quand on le voit à l'œuvre, on a l'expression qu'Abdoulaye Wade, presque nonagénaire , est quasiment plus moderne que le Président Macky Sall qui n'a même pas 60 ans. Et puis, je crois que le Yoonu yokkute, le Pse ne font pas vivre les Sénégalais. Je pense que la pauvreté est encore là. Les jeunes sont désespérés et c'est pourquoi, ils vont sur l'océan Atlantique, au risque de leur vie".

Quid des différents programmes lancés par Macky Sall pour alléger la souffrance des Sénégalais, Sokhna Dieng soutient qu'ils relèvent aussi de chimères. "Les bourses familiales, c'est bien beau, la Cmu et pourtant les Sénégalais continuent à mourir dans les hôpitaux, ils n'ont pas les moyens de se soigner. Donc cette Couverture maladie Universelle, où est ce qu'elle est? Sur quelle couche de la population elle est pratiquée. Quelle couche a accès à la Cmu ? Il faut que le président nous fasse le point parce que, quand vous allez dans les hôpitaux, pour les soins et les médicaments, vous voyez que les Sénégalais tirent la langue et quand vous n'avez pas quelqu'un dans la famille qui puisse s'occuper de vous, vous sortez, les pieds devant, malheureusement...".

Ainsi, a-t-elle lancé à l'endroit du successeur de Wade, "s'il veut en 2019 avoir un second mandat sans problème, et s'il travaille pour avoir la majorité à l'Assemblée nationale le 30 juillet 2017, il faudra qu'il rectifie le tir et regarde là où ça ne va pas".