leral.net | S'informer en temps réel

Solidarité/ Pouponnière « Vivre Ensemble » : La prescription du coeur des pharmaciens du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Juin 2012 à 15:09 | | 0 commentaire(s)|

Solidarité/ Pouponnière « Vivre Ensemble » : La prescription du coeur des pharmaciens du Sénégal.
Les pharmaciens ne savent pas uniquement que vendre des médicaments. Loin de leurs officines, ils peuvent faire des choses trés intéressantes comme apporter soutien et réconfort à des couches vulnérables de la société. Les pensionnaires de la pouponnière "Vivre Ensemble " de Mbour en savent quelque chose, eux qui ont reçu se samedi un important don de l'association "senpharma" regroupant des pharmaciens privés de la banlieue et de la ville de Dakar. Une action qui s'inscrit dans la poursuite du partenariat démarré depuis 2009 entre l'association nationale des pharmaciens du Sénégal et la structure sociale.

« Senpharma », une structure qui regroupe une centaine de pharmaciens officiant dans Dakar et sa banlieue , a dédié l’après –midi du samedi 23 juin 2012 à une action humanitaire en faveur de la pouponnière de Mbour. Mettant à profit son conclave tenu à Saly, l'association a tenu à remettre un important don de diverse nature à la pouponnière « Vivre Ensemble » de Mbour.

Selon la marraine de l’édition 2012 de « Senpharma », les pharmaciens du Sénégal, depuis trois ans, ont établi un partenariat avec la pouponnière « Vivre Ensemble », qui a poussé ses confrères à concentrer une bonne partie de leur programme social à la structure de Mbour. « On essaie depuis lors de suivre l’évolution de ce partenariat, on essaie de connaître les besoins de la pouponnière pour y apporter les solutions idoines .Le pharmacien, étant acteur de santé publique, étant concerné par tout ce qui se fait au Sénégal, nous voulions asseoir ce partenariat et le renforcer », a martelé Dr Sokhna Ndiaye, pharmacienne, marraine de cette association de pharmaciens.

« Personne ne peut être insensible à la pouponnière de Mbour. Nous avons des nourrissons qui ont zéro mois, qui ont quelques semaines, bref des enfants qui sont en situation de danger social. Ce sont des enfants qui, soit leurs mamans sont décédées, soit elles sont en prison, soit elles sont malades, soit elles les ont abandonnés, ou même soit leurs familles sont démunies, donc ce sont des enfant qui ont besoin d’un soutien psychologique extrêmement important », a souligné Dr Sokhna Ndiaye.

Ce geste, a été salué à sa juste valeur par le coordonnateur de la pouponnière de Mbour, Oumar Guèye. Après avoir souligné l’attachement des pharmaciens du Sénégal à sa structure, il a comme d’habitude insisté sur la nécessité de préserver cette institution par le biais d’actions de ce genre. Il aura insisté sur la nécessité d’une prise en charge correcte des besoins quotidiens de la structure en lait, sucre, eau minérale, couches et autres utilités ; qui nécessite à son avis un soutien sans cesse des bonnes volontés.

Il faut noter que la pouponnière abrite 237 enfants qui sont entièrement pris en charge dans les domaines de l’alimentation, des soins, de l’habillement, de la scolarité. Créée en 2001, la pouponnière de Mbour a été reconnue par l’Etat du Sénégal, d’utilité publique.



SOURCE:ASB Petitecote.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image