leral.net | S'informer en temps réel

Sommet de Malte sur la migration : Macky sall va défendre une "plateforme" de la Cédéao

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, également président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), va défendre "la dignité" des migrants au sommet de Malte sur la migration, au nom des 15 pays membres, a annoncé mercredi le président de la commission de l’organisation régionale, Kadré Désiré Ouédraogo.


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Novembre 2015 à 15:11 | | 3 commentaire(s)|

"Nous sommes venus lui faire le point des préparatifs de notre région pour cette importante réunion sur la migration. En tant que président de la Cédéao, il est le porte-parole de la région Afrique de l’Ouest", a expliqué M. Ouédraogo à des journalistes, à la fin d’une audience avec le président Sall.

"Nous l’avons informé des réunions ministérielles organisées à Dakar pour une plateforme des pays de la Cédéao à cette conférence" sur la migration, a-t-il ajouté.

Les délégués des pays de la Cédéao vont appeler ceux de 28 Etats membres de l’Union européenne à garantir la dignité des migrants, selon Kadré Désiré Ouédraogo.

"Je laisse au président en exercice le soin de dévoiler cette position commune des pays de la Cédéao", a-t-il répondu à la question de savoir quelle était cette position à défendre par l’Afrique de l’Ouest au sommet de deux jours prévu à partir de 17h30 (16h30 GMT) à La Valette, la capitale de Malte.

"Je peux simplement vous dire qu’elle (la plateforme en question, Ndlr) est relative à la garantie de la sécurité et au respect de la dignité des migrants", a ajouté le fonctionnaire burkinabè de la Cédéao.

Les chefs d’Etat et de gouvernement d’une trentaine de pays africains et des 28 de l’Union européenne (UE) sont attendus au sommet de deux jours sur la migration, à partir de cet après-midi.

En plus de la séance de travail des dirigeants africains et européens prévue juste après l’ouverture du sommet, des "rencontres bilatérales" sont prévues ce mercredi.

Sont invités à ce sommet de l’Union européenne, des chefs d’Etat et de gouvernement de pays africains d’origine ou de transit des migrants à destination de l’Europe.

Au second jour du sommet, jeudi, à 9h (8h GMT), la Commission de l’UE va lancer un "fonds fiduciaire", qui sera alimenté par ses 28 membres, pour faire face à l’afflux de migrants en situation irrégulière provenant d’Afrique.

APS






Hebergeur d'image