Leral.net | S'informer en temps réel



Sommet sur les réfugiés : l’ONG Oxfam dépose des gilets de sauvetage à New York

Rédigé par La rédaction le 17 Septembre 2016 à 19:27 | Lu 772 fois

L'ONG Oxfam a disposé, près du pont de Brooklyn, des centaines de gilets utilisés par des réfugiés. Un geste visant à «apporter jusqu'à New York l'une des réalités préoccupantes de la crise des réfugiés», à l'approche du premier sommet qui y est consacré lundi.


À l'initiative de l'ONG Oxfam, des centaines de gilets de sauvetage usagés ont été disposés près du pont de Brooklyn, qui relie le quartier du même nom à celui de Manhattan, en plein cœur de New York.

Les gilets ont été récupérés sur les plages de Chios, où ils ont été laissés par des réfugiés arrivés sur les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée. Ces objets, témoins des traversées lors desquelles des centaines de migrants ont perdu ou risqué leur vie, ont recouvert une partie du rivage

Objectif pour l'ONG: rendre présente, de façon concrète, la crise des réfugiés qui se poursuit en Europe, alors que les Nations unies s'apprêtent à se pencher sur le sujet. Le premier sommet sur les réfugiés et les migrants se tiendra en effet à partir de lundi au siège de l'ONU à New York. Le lendemain, le président américain Barack Obama invitera ses pairs à accueillir davantage de réfugiés, à leur offrir des possibilités d'éducation et d'emploi, et à se montrer plus généreux envers les principaux pays d'accueil.

Le fait de disposer ces centaines de gilets permet d'«apporter jusqu'à New York l'une des réalités préoccupantes de la crise des réfugiés», explique Oxfam. Pour l'ONG, le sommet à venir «doit être le début d'une meilleur réponse mondiale dans laquelle tous les pays apportent leur contribution pour solutionner la plus grave crise des réfugiés» depuis la Seconde Guerre mondiale.


Les 193 pays membres devraient conclure un «pacte mondial» pour se répartir l'effort, mais le projet de déclaration finale ne fixe pas d'objectif chiffré. L'ONU lancera à cette occasion une campagne mondiale contre la xénophobie. D'avance, des organisations comme Amnesty International ou Human Rights Watch ont prédit que le sommet onusien serait une «occasion manquée», voire un «échec pitoyable».

Pour rappel, sur les 272.000 migrants qui ont traversé la Méditerranée depuis janvier, 3165 ont péri en mer. En 2015, le cap du million de réfugiés ayant traversé la Méditerranée avait été dépassé.

Landing DIEDHIOU, Leral.net