leral.net | S'informer en temps réel

Sortie de Sidy Lamine Niasse : Vague d’indignation et vague d’hypocrisie ? (Par Mamadou Diop Decroix)

L’on peut être en accord ou en désaccord avec Sidy Lamine sur tout ou partie de sa « sortie » avec NDEYE Astou Guèye. Mon propos ne porte pas sur cela dans la mesure où Sidy convoque la liberté d’opinion et d’expression consacrée par notre constitution pour projeter son regard sur la situation de notre pays. Mon propos ne porte pas non plus sur le droit de ses pourfendeurs de lui porter la contradiction, pour les mêmes raisons. Mon propos porte plutôt sur la vague d’indignation hypocrite soulevée par cette sortie du côté des tenants du pouvoir qui la qualifient de « mission de déstabilisation du pays ».


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Décembre 2013 à 13:17 | | 6 commentaire(s)|

Sortie de Sidy Lamine Niasse : Vague d’indignation et vague d’hypocrisie ? (Par Mamadou Diop Decroix)
Outre que cette caractérisation, extrémiste à tous égards, renseigne sur leur propre perception de l’état de fragilisation de leur régime qu’une simple émission tv pourrait déstabiliser, je retiens la fâcheuse habitude qu’ils ont de ne voir et juger les choses et les phénomènes qu’à partir du prisme déformant de leurs intérêts étroits.

Qu’a dit ou fait Sidy Lamine en direction de Macky Sall et son régime qu’il n’a dit ou fait en direction de Abdoulaye Wade et de son régime usant de sa liberté d’expression ? Reprenons les articles de presse et les images d’archives. N’est-ce pas sur le podium de Sidy Lamine que ses pourfendeurs d’aujourd’hui se rassemblaient pour lui tresser des lauriers et le porter en triomphe tout en vouant Abdoulaye Wade aux gémonies ? Ceci ne date pas du siècle dernier ni de la dernière décennie pour que l’oubli puisse s’installer.

Le 19 mars 2011 est encore frais dans les mémoires. De même qu’en son temps, alors que j’étais du côté du pouvoir, je m’étais élevé contre toute velléité de répression contre ceux qui ne faisaient qu’exercer leur droit à la critique, de même je m’élève aujourd’hui contre les va – t – en guerre (qui ne vont d’ailleurs jamais à la guerre préférant que d’autres y aillent à leur place) qui s’exercent au métier de dictateurs.

Dans quel siècle ou dans quel pays se croient ceux qui confondent le Président de la République au monarque de droit divin ? Le Président de la République, fût-il élu par 99,99% des électeurs, sera critiqué aujourd’hui et demain par tout citoyen qui estime devoir le critiquer.

Il parait que Sidy Lamine serait à la solde de gens « qui tentent de protéger ou de couvrir les pilleurs de deniers publics, aujourd’hui auditionnés et maintenus en détention pour les besoins d’une enquête judiciaire, libre et indépendante sur l’enrichissement illicite ». Allons donc ! Vous décrétez que ceux qui sont détenus sont des pilleurs de deniers publics avant même que leur culpabilité ne soit établie.

Ensuite vous trouvez juste que ces personnes qui clament pourtant leur innocence urbi et orbi, soient néanmoins jetées en prison quitte à ce qu’on aille ensuite parcourir le monde aux frais du contribuable pour chercher des preuves de leur culpabilité et, dans le même temps, vous trouvez criminel qu’un citoyen demande des explications au Président de la République élu qui, de son propre gré, a dressé son patrimoine propre devant l’autorité compétente. Ça sent l’hypocrisie et la couardise politique à cent lieux.

Respect des instituions, stabilité du pays ou trouble à l’ordre public. L’on préserve les deux premiers et se prémunit du troisième en gouvernant par la vérité et la justice autant que nos capacités humaines énormes mais en même temps limitées nous le permettent. Dans l’humilité. Si vous gouvernez par le parti pris, l’iniquité et l’arrogance, vous serez attaqués, critiqués et finirez par être renversés. Que ceux qui poussent Macky dans cette voie songent à Pharaon, à Hitler ou encore, plus près de nous, à Mobutu ou au régime raciste d’Afrique du Sud.

Je le disais à haute et intelligible voie sous Wade, je le répète sous Macky Sall. Ce pays et ce peuple n’accepteront jamais d’être gouvernés dans l’arrogance et la dictature. Quiconque s’y engagera finira tôt ou tard, par perdre la partie. Inéluctablement. L’espèce prédatrice qui avait précipité la chute de Wade est venue aujourd’hui s’agglutiner, à la manière des abeilles, autour de Macky Sall. Ils ont en bandoulière le pari pascalien version politicienne. Quand je gagne je gagne tout (prébendes et positions), quand je perds, je ne perds rien (le prince, destitué, n’a plus le pouvoir pour me sanctionner).

De quelque bord politique que nous puissions nous trouver, nous devons tous refuser de laisser le pays tomber dans l’escarcelle de cette espèce. Le Président Sall en tête.

Mamadou Diop Decroix



1.Posté par hassane le 31/12/2013 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fasse que présimaki SAISISSE les conseils pertinents de Decroix.il faut mettre en prison tous ceux qui ONT DIT avant niasse que maki est un voleur ou qui soutiennent niass à présent...CEST UNE AFFAIRE BANALE PAR RAPPORT A LA VIE DURE DES SENEGALAIS FATIGUES DES PROMESSES

2.Posté par Oussou le 31/12/2013 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les nouveaux du pouvoir doivent se réécouter. L'article 80 est mauvais et le restera. SIDY n'a pas encore montré de preuves mais cela ne veut pas dire qu'il n'en a pas. Quand des politiques qui se sont battus ,des fois au prix de leur vie,pour des principes les renient si rapidement quand la roue tourne alors on va devoir désespérer des politiciens sénégalais que le pouvoir ennivre dans tous les sens du terme.Pour la fortune de Macky on peut et on doit se poser des questions car si lui dit que WADE l'a enrichi et qu'il fasse poursuivre le fils de ce dernier pour enrichissement illicite on reste septique. Ma conviction est faite que peu de nos politiciens ont une fortune licite depuis l'indépendance à nos jours. Les douze années de WADE ont été les pires sur ce plan tout en étant les meilleures pour les infrastructures du pays (travaux de THIES,autoroute à payage,corniche,aéroport de DIASS comme exmples). Monsieur Macky SALL encore président de son parti qu'il tente,à tort ou à raison,de rendre hégémonique dans ce pays va subir les critiques de beaucoup de sénégalais qui se sont battus avant lui avec lui et certainement après lui pour un SENEGAL prospère. DIEU donne le pouvoir et dans notre pays le vote est la forme. En 2000 on a sanctionné DIOUF et en 2012 ce fut le tour de WADE. M. SALL pourrait recevoir plutôt que prévu la sienne surtout si la politique politicienne de son entourage persiste dans cette voie de rechercher par la manipulation une réélection en 2017 car nous espérons qu'il tiendra sa parole pour les cinq ans de mandat. M. NIASSE Sidy Lamine a parlé ,répondez lui. La prison n'est pas la réponse. Le jour où nous aurons le président qui acceptera de quitter son parti alors seulement il représentera l'institution dans toute sa solennité et majesté sinon les sénégalais respectueux ne lui manqueront jamais de considération mais les autres pourront par moment comme dans les maisons avoir des écarts sérieux de correction et l'autorité aura une part de responsabilité car ayant prêté le flanc.

3.Posté par FALL le 31/12/2013 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y a des gens qui ne sont pas crédibles dans ce pays. tu en fais partie de croix. la croix elle est rouge. on a pas besoin de toi sa dound gui dé moko geun.

4.Posté par Ndiaye Abdoul le 31/12/2013 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

He oui on ne le repetera jamais assez: l'injustice ne marchera pas. Ce que l'on renie ajourd'hui est ce qu'on a aime hier! Macky Sall perd son temps en voulant emprisonner ses detracteurs car il mettra bcp de monde en prison. Il sera vertement critique comme l'ont du reste ete Diouf et Wade et meme les presidents qui viendront apres. Je ne comprends pas tout ce tolle pour des questions toute simples:
1-En tant que President, comment peux-tu justifier des millards gagnes en si peu de temps alors que un fonctionnaire nromal ne peut jamais etre millardaire?
2-Si comme Macky l'a avoue il a beneifice des largesses de Wade ainsi que les fonctions qu'il a occupes comme PDG, Ministre, 1er ministre, Pt Assemblee nationale, tous ceux qu'on est en train de poursuivre devant la CREI et mis en prison en ont aussi beneficie, pourquoi donc les poursuivre et les mettre en prison si tnat est que tout ce beau monde est coupable du meme delit?
Vraiment nous sommes fatigues avec ce cirque. AMcky veut jouer au Monsieur Mains propres alors qu'il a les mains sales. Comme l'a dit Talla Sylla, quand on a les mains sales, on ne peut pas rendre propre le parquet. Vivement une nouvelle generation de politiciens et d'hommes d'Etat au Senegal qui sont propres, patriotes et integres

5.Posté par ratt le 01/01/2014 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi ce qui m'étonne c'était la convocation de la journaliste Ndeye Fatou GUEYE car je ne sais pas ce qu'on peut lui reprocher.
Je pense que les gens ne diront pas que c'est elle qui a fait dire à Sidy Lamine ce qu'il a dit. Si affolement nous tient c'est la catastrophe

6.Posté par Naar le 01/01/2014 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

soyez calme et ne mélangez pas.Sous peu,le peuple se vengera.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image