leral.net | S'informer en temps réel

Sortie de la 41ème promotion de l’Ecole de police : « La répression doit venir au dernier moment », selon le directeur de l’école nationale de police

A l’occasion de la cérémonie de sortie de la 41ème promotion de la police, le directeur de national de la police et de la formation permanente a prodigué des conseils aux 1023 élèves qui viennent de recevoir leurs parchemins. Et selon lui, pour mener à bien leur mission, ils doivent s’armer de plusieurs valeurs et recourir à la répression qu'en dernier lieu, vu que leur métier doit être exercé avec intelligence.


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Août 2015 à 14:57 | | 1 commentaire(s)|

Après deux années de formation, les élèves de la 41ème promotion de l’Ecole de police ont reçu leurs parchemins des mains du ministre de l’Intérieur et de la Directrice générale de la police nationale. Au nombre de 1023 dont 231 femmes, ces commissaires, officiers, sous-officiers et agents de police, ont le bagage suffisant pour exercer leur fonction. Le directeur de la police et de la formation permanente a profité de l’occasion pour leur donner quelques conseils pratiques pour mener à bien leur mission de « sécurisation des personnes et des biens ». « Vous embrassez un métier noble et exaltant mais difficile et souvent parsemé d’embûches ; vous devez constamment vous armer de beaucoup de courage, de loyauté de lucidité… mais aussi de fermeté dans la courtoisie », leur a fait savoir le Commissaire Demba Sarr. Lui emboîtant le pas, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, dira : « Pour répondre efficacement aux attentes des autorités et de la nation toute entière, vous devrez vous armer de patience, de lucidité, de dévouement mais aussi et surtout de loyauté et de justice pour le respect des institutions de la République démocratique garante des libertés inaliénables de l’être humain ».

Et, pour éviter des incidents comme les bavures policières qui deviennent de plus en plus récurrentes dans notre pays, le Directeur de la police et de la formation trouve que la répression doit être leur ultime arme. « Notre raison d’être, de manière générale, c’est la population et le rôle du policier, c’est aider, éduquer, renseigner et enfin, enfin, réprimer. La répression doit venir vraiment au dernier moment », leur a-t-il dit avant de leur indiquer que « c’est un métier que l’on doit exercer avec intelligence ».

A noter que Awa Diaw, de la section agent de police, est la major de cette 41ème promotion avec une moyenne de 18,6 sur 20.

Mariama Kobar Saleh







Hebergeur d'image