leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Camara à propos de la crise en Côte d’Ivoire: « ça fait mal de voir tous ces gens innocents mourir comme ça »

Souleymane Camara : « Le plaisir de retrouver la sélection »

A 28 ans, Souleymane Camara vient de retrouver la sélection sénégalaise après plusieurs années sans être sélectionné. Il évoque avec nous la grande réussite actuelle des Lions de la Téranga, la forte concurrence qu’il subit en attaque et le rôle du football dans les graves crises que traversent l’Afrique en ce moment.


Rédigé par leral.net le Samedi 16 Avril 2011 à 01:44 | | 0 commentaire(s)|

Souleymane Camara à propos de la crise en Côte d’Ivoire: « ça fait mal de voir tous ces gens innocents mourir comme ça »
Où en êtes-vous personnellement avec l’équipe du Sénégal ?
J’ai retrouvé la sélection cette année après deux ans ou plus sans être sélectionné. Pour le moment, ça se passe bien.
Le Sénégal a remporté ses trois premiers matchs des éliminatoires de la CAN. Qu’est-ce qui explique ce retour en force du football sénégalais ?
Après avoir fait un mauvais parcours à la Coupe d’Afrique et aux éliminatoires, c’était important pour nous de repartir de zéro et de reconstruire un nouveau groupe pour donner du plaisir aux supporters. Pour le moment ça se passe bien, j’espère que ça va continuer comme ça.
Avec ce début d’éliminatoires, on se dit que ce Sénégal peut faire de grandes choses. Avez-vous une chance de gagner la CAN 2012 ?
Déjà, on a un bon groupe, c’est un plaisir de retrouver la sélection, avec une nouvelle génération. Quand on joue une compétition, c’est pour aller jusqu’au bout, et on est bien parti. J’espère qu’on va vivre des bons moments. Gagner la Coupe d’Afrique, je ne sais pas si on est prêt, mais on est sur la bonne voie pour repartir de l’avant.
Entre Moussa Sow, Mamadou Niang et d’autres, vous avez dans vos rangs quelques uns des meilleurs buteurs d’Europe. Ce n’est pas difficile de gérer cette forte concurrence ?
Non, c’est tant mieux. Pour nous, pour les joueurs que vous venez de citer et pour le Sénégal. On a besoin de joueurs comme ça pour faire des résultats, c’est très important la concurrence. Moi ça ne me dérange pas, il y a un sélectionneur qui fait son choix et on le respecte. Ça ne veut pas dire que ceux-là sont meilleurs que ceux qui ne jouent pas. En tout cas, ça fait plaisir de voir que pratiquement tous les attaquants sénégalais marchent bien. Je leur souhaite de continuer à marcher le plus longtemps possible.
Plusieurs pays d’Afrique vivent des moments difficiles. Est-ce que vous pensez que le football peut aider à réunir des peuples divisés, par exemple dans le cas de la Côte d’Ivoire ?
En tout cas, ce qui arrive en ce moment dans les pays africains est franchement dommage. C’est quelque chose qui nous touche, nous les Africains, et ça fait mal de voir tous ces gens innocents mourir comme ça. C’est vrai qu’il y a beaucoup de gens qui aiment le football et je pense que c’est bon pour retrouver l’union et la paix. On le voit souvent dans d’autres pays en difficulté. On l’a vu lors des matchs des éliminatoires de la Coupe d’Afrique avec la Côte d’Ivoire. Les supporters étaient contents, et les joueurs disaient que cela leur faisait plaisir de retrouver la population unie dans la joie.
RFI.FR






Hebergeur d'image