leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Camara (ancien milieu des Lions) : «Certaines critiques adressées à Aliou Cissé étaient sévères, mais, il a eu raison de ne pas trop y prêter d’importance»


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Octobre 2016 à 15:39 | | 0 commentaire(s)|

Souleymane Camara contre le Danemark en 2002.
Souleymane Camara contre le Danemark en 2002.
L'international Souleymane Camara, interrogé par Stades sur la récente victoire des Lions contre les Requins bleus, se veut très optimiste pour l'avenir de cette équipe nationale...
 
Débuter par un succès face au cap Vert, c’est idéal pour la confiance…
 
Oui, c’était vraiment important de gagner. C’est un résultat qui s’inscrit dans une certaine continuité. Depuis plus d’un an, l’équipe ne cesse de s’améliorer. Les premiers objectifs ont été atteints, avec la qualification pour la CAN 2017, où, à mon avis, le Sénégal aura un rôle important à jouer, et la présence au dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. C’est pour cela que certaines critiques adressées à Aliou Cissé étaient sévères. Mais il a eu raison de ne pas trop y prêter d’importance
Les résultats plaident en sa faveur…
 
En effet. Regardez les résultats depuis qu’il est là. L’équipe perd très peu. Elle a remporté ses six matchs qualificatifs pour la CAN 2017. Elle marque à presque tous les matchs et elle encaisse peu de buts. Je sais qu’on a plus tendance à parler du secteur offensif dans le football. Oui, le Sénégal a beaucoup d’arguments dans ce secteur, mais derrière, c’est solide. C’est une équipe très bien équilibrée. Aliou a fait des choix sportifs, qui s’avèrent payants
 
Le Sénégal peut-il vivre une période aussi faste que celle de 2002 ?
 
Pourquoi pas ? Le talent est là, la qualité aussi. Cela dépendra de l’état d’esprit. Mais Aliou Cissé et Omar Daf, qui étaient là il y a seize ans, maîtrisent très bien cette question. On peut leur faire confiance. L’important, c’est de bien préparer la prochaine rencontre de Coupe du monde (en Afrique du Sud en novembre) et ensuite la CAN. Chaque chose en son temps.






Hebergeur d'image