leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Jules Diop, la voix de son nouveau maître !

« La liberté n'offre qu'une chance d'être meilleur, la servitude n'est que la certitude de devenir pire » Albert Camus.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Avril 2014 à 19:32 | | 7 commentaire(s)|

Souleymane Jules Diop, la voix de son nouveau maître !
À la lecture de la situation politique nationale, Phares et balises vient rappeler, comme l'a si bien souligné le Président Idrissa Seck, l'incompétence et le manque de vision du Président Macky SALL et de son gouvernement à apporter des solutions idoines aux souffrances et préoccupations de nos concitoyens. Cette carence manifeste déteint sur tous les secteurs de la vie économique et sociale du Sénégal. En effet, voilà deux années de tâtonnements consacrées à acheter un programme de développement exogène à hauteur de milliards avec cerise sur le gâteau un tanneber géant à Paris financé à partir des deniers publics des pauvres gorgorlous.

C'est un truisme de souligner le manque d'épaisseur, de vision et de cap du Président Macky SALL et de ses gouvernements successifs car, à l'épreuve des faits, ils sont incapables d'apporter la moindre lueur d'espoir aux populations. De YonouYokkute, on se perd dans les dédales d'un slogan creux et chimérique (Plan SurEndettement / PSE). Avec Macky SALL, le Sénégal rêvé n'est pas encore construit. Nous avons, pendant deux ans, été écrasés par l'idéologie de l'impuissance publique, par une forme de renoncement politique, intellectuel et moral. Nous assistons avec regret à un affaissement de l’État et de son autorité. La République, c'est un régime d'autorité, de générosité et de valeurs (vertu, égalité, justice, liberté). Parmi ces principes, le Président Macky SALL avait choisi, au début de son mandat la traque des biens mal acquis.

Phares et balises fait tout simplement écho à cette interpellation de Souleymane Jules DIOP dans sa solitude du froid canadien (Article du 08.12.2011 intitulé : Que Macky SALL nous dise!) où il faisaitétat de l'enrichissement illicite de son nouveau maître en ces termes: «Il [MackySall] louait un modeste appartement à Derklé. Il possède maintenant une radio qui vaut 200 millions de francs, un appartement plus coûteux à Huston, une maison qui vaut un milliard de francs dans laquelle il vient de déménager avec un parc automobile que personne ne possède dans ce pays. Qu’il nous dise comment il s’est bâti cette fortune colossale en six ans ? »

Nous rejoignons Souleymane Jules DIOP quand il se posait dans le même article des questions sur les sept milliards de Taiwanen se demandant : «Comment a-t-il été restitué, dans quels comptes, par qui, et pourquoi avoir versé de l’argent d’un obscur ami du chef de l’État dans des comptes du Trésor, sans aucune loi de finances rectificatives, sans dire dans quel compte cet argent a été viré ? »

Sa conclusion reste encore vivace dans les mémoires des lecteurs de « Lignes ennemies » et sonne comme un aveu de la culpabilité de celui qu'il prétend défendre aujourd'hui. En effet, dixit SJD :«Quel que soit le bout par lequel on prend cette affaire, il s’agit d’un détournement de fonds publics et Macky Sall ne peut pas s’en laver les mains avec ses réfutations captieuses. C’est trop gros pour être avalé et la réponse qu’il donne face à une affaire d’une telle gravité est simplement scandaleuse ! » Est-ce ce même Souleymane, honnête citoyen sénégalo-canadien qui, jusqu'à un passé très récent, ne tarissait pas d'éloges sur Idrissa, défend aujourd'hui Macky ? Pourtant, lui-mêmes'indignait de l'injustice qu'avait subie son ancien mentor en ces termes :«Idrissa Seck a été interpellé sur sa gestion de la plus violente des façons, jeté en prison, alors que la moindre preuve de sa culpabilité n’avait été produite par ses accusateurs. Il serait donc injuste que l’on se taise devant tant de faits accablants et de mensonges évidents. »Que Jules nous dise à présent quelle sera son attitude au terme du mandat de son nouveau protecteur ? Que les Apéristes ne soient pas étonnés de retrouver demain, sur la place publique, les détails les plus sordides de leur compagnonnage de circonstances avec l'ancien pigiste de Walfadjiri.

Après ces constats factuels, Phares et balises conçoit qu'il n'est certes pas facile de s'opposer, mais seuls les hommes vertueux et de valeurs qui ont une haute idée de la politique, peuvent endurer d'une belle endurancedans la dignité, la loyauté et l'honneur.
-------------

Abdourahim NIANE, coordonnateur de Phares et balises,

Phares et balises est un cercle de réflexion constitué de cadres du Parti Rewmi de la Diaspora
Contact : pharesetbalises@gmail.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image