leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Jules Diop parle du référendum: "Ceux qui agitent le Non, sont dans l'erreur..."


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Mars 2016 à 20:09 | | 100 commentaire(s)|

«Nous sommes arrivés à un moment du combat démocratique où se taire peut être signe de lâcheté ou un manque de courage et ce n’est pas mon cas». C’est par ces propos que le Secrétaire d’Etat auprès du premier ministre et, par ailleurs chargé du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) a décidé de faire une sortie pour s’exprimer sur l’actualité politique du pays. Face à la presse, il a abordé plusieurs points en rapport avec le projet de réforme de la Constitution.
A l’entame de ses propos, Souleymane Jules Diop a tenu à préciser que quand le Président Macky Sall l’appelait pour travailler à ses côtés, c’était pour travailler et non pour «parler, discuter ou polémiquer».

Après avoir mis en exergue les 15 points du projet de réforme de la Constitution, il soutiendra qu’il est demandé au peuple sénégalais «d’adopter un ensemble de dispositions dont le but final est de renforcer les droits de l’homme à travers plusieurs textes». Mais, il a déploré le fait que certains confondent la Constitution avec le mandat du Président Macky Sall. Dans la même lancée, il indiquera que le Non agité par certains est un «Non émotionnel» avant de rappeler que «la Constitution appartient aux Sénégalais». «Ils sont dans l'erreur et ils vont se rendre compte de leur grossière erreur», a-t-il renchéri.

Sur le point de l’homosexualité que certains agitent en disant que le Président Sall voudrait l’encourager, M. Diop dit ne pas comprendre pourquoi cette question est agitée si l’on sait que Macky Sall a toujours dit devant le Président des Etats Unis et devant de grands responsables de l’Europe que l’homosexualité était contraire aux croyances des Sénégalais et que cette pratique ne sera jamais légalisée dans ce pays. «Quand est venue cette question sensible, il a dit, clairement qu’il fallait respecter nos croyances religieuses et traditionnelles, il l’a dit et clairement dit. Et ce courage n’est pas donné à tout le monde», a-t-il fait savoir.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image