leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Ndéné Ndiaye : « Le dialogue politique ne doit pas se réduire aux retrouvailles entre Macky et le Pds »

L’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, ne veut pas d’un dialogue politique qui se limiterait aux retrouvailles « Macky Sall–Parti démocratique sénégalais ».


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Mai 2016 à 10:16 | | 4 commentaire(s)|

Souleymane Ndéné Ndiaye : « Le dialogue politique ne doit pas se réduire aux retrouvailles entre Macky et le Pds »
Dans le landerneau politique, l’appel au dialogue lancé, il y a près de deux semaines, par le président de la République, continue d’alimenter le débat, chacun y allant de sa configuration et de sa compréhension, indiquant que le dialogue ne doit pas se limiter aux retrouvailles de la famille libérale. Dans cette perspective, l’ancien Premier ministre, qui a salué l’idée de dialoguer, lancée par le Président Macky Sall, parce que « dialoguer vaut mieux que ne pas dialoguer », pense qu’il y a autre chose à faire. Estimant qu’« il y a lieu de savoir d’abord sur quoi ce dialogue va porter », le leader de l’Union national pour le peuple (Unp) y est allé de sa proposition dans l'entretien qu'il a accordé à La Tribune. « Moi je suis pour des rencontres périodiques entre le pouvoir et l’opposition », a-t-il suggéré. Cela permettra, selon M. Ndiaye, de « s’accorder au moins sur les règles du jeu dans la préparation des élections et prévenir les conflits préélectoraux, les suspicions de fraudes, les violences verbales et même physiques entre camps opposés ».

Soutenant que c’est cela sa compréhension du dialogue politique, Souleymane Ndéné Ndiaye se veut formel : « Le dialogue ne sera possible que lorsque de part et d’autre on y met de la volonté ». Il poursuit en indiquant : « Si le président de la République, qui en est l’initiateur, et ses ex-frères du Parti démocratique sénégalais (Pds) donnent leur accord et définissent ses thèmes et un cadre pour dialoguer, peu-importe que les autres soient d’accord ou pas, il y aura dialogue ». Toutefois, l’enfant de Guinguinéo pense qu’il ne faut pas réduire le dialogue aux retrouvailles entre Macky et le Pds. Mais, signale-t-il, ce vœu risque de se heurter à un mur compact en raison des positions très radicales de certains membres influents du camp présidentiel qui, visiblement, ne veulent pas d’un dialogue parce qu’ « il n’y a pas de crise et les institutions fonctionnent normalement ». Cependant, il souligne que le dernier mot revient au Président Macky Sall.

Thierno Malick Ndiaye






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image