leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Ndéné Ndiaye fustige l'inélégance et le système de pensée unique de Me Abdoulaye Wade

(Texte et Video) L'ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, est sorti de son mutisme pour s'exprimer clairement sur les raisons de son départ du Parti démocratique sénégalais (Pds). La seule et unique raison en serait la " mascarade " électorale qui a désigné Karim Wade, le fils de l'ancien président de la République et secrétaire national du Pds, Abdoulaye Wade, comme candidat du parti à la présidentielle de 2017.


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Avril 2015 à 08:00 | | 15 commentaire(s)|

Dans l'émission Faram Facce de Pape Ngagne Ndiaye sur la Tfm, Souleymane Ndéné Ndiaye, sans gants, comme à son habitude, est revenu sur les véritables raisons de son départ du Parti démocratique sénégalais (opposition). Il a dénoncé l'inélégance et le système de pensée unique dont a fait preuve le pape du Sopi, l'ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, dont il fut le dernier Premier ministre, dans " l'élection " de Karim Wade comme candidat du parti pour la présidentielle de 2017. Et à propos d'élection, Souleymane Ndéné Ndiaye parle plutôt de " mascarade ". L'ancien Pm juge que la désignation même des membres de la Commission d'investiture par Abdoulaye Wade lui-même, dans le secret de son cabinet et sans consulter l'avis de quiconque, augurait d'un parti pris évident. Son président, Sada Ndiaye, a toujours clamé son allégeance à Karim Wade, de même que Woré Sarr et d'autres membres de ladite commission. Il était donc attendu que le fils de l'ancien président de la République soit désigné candidat du Pds, sans coup férir. Mieux, Souleymane Ndéné Ndiaye, qui n'a pas présenté sa candidature, en connaissance de cause, tenait de certains " candidats " qu'ils avaient été sommés de se présenter pour donner un semblant de de démocratie à cette " mascarade " électorale. L'un d'eux a été d'ailleurs sommé par le même Abdoulaye Wade de retirer sa candidature au profit de son fils. Souleymane Ndéné Ndiaye, qui a toujours refusé de s'aligner " derrière ce gosse ", pour reprendre ses propres termes, a donc claqué la porte du Pds après cette parodie d'élection et s'est porté candidat à la présidentielle de 2017.






Hebergeur d'image