leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Ndéné Ndiaye sur la candidature du Pds: "Le choix de Karim Wade est une mascarade"

Souleymane Ndéné Ndiaye ne mâche pas ses mots quand il s'agit de dire ce qu'il pense. Même si le moment semble inopportun pour parler de l'avenir du Parti démocratique sénégalais en raison de la toute fraîche condamnation de Karim Wade, l'ancien Premier ministre n'use pas de la langue de bois pour dire tout le mal qu'il pense de la réunion du bureau politique ayant consacré Wade-fils comme candidat du parti à la prochaine Présidentielle. D'ailleurs, lui-même réitère, dans un entretien qu'il a accordé à EnQuête, son vœu de devenir candidat en 2017.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Mars 2015 à 09:15 | | 6 commentaire(s)|

Souleymane Ndéné Ndiaye sur la candidature du Pds: "Le choix de Karim Wade est une mascarade"
A nos confrères qui lui font remarquer qu'on semble être dans une impasse dans la mesure où il est et avocat de Karim Wade et membre du Pds, Souleymane Ndéné Ndiaye rétorque : "C'est vrai que Karim Meissa Wade a été choisi par le bureau politique comme candidat du Pds. Je n'étais pas présent à cette réunion, mais cela ne crée pas pour autant une impasse. Car, je crois que si Me Wade a créé lui-même les conditions du choix de M. Karim Meissa Wade, c'est peut-être à des fins purement politiques. J'espère que la Cour suprême va casser l'arrêt de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) pour que nous puissions réfléchir plus sérieusement justement à celui qui va être le candidat de notre parti.

Quid du choix déjà porté sur Karim Wade ? "Je considère que le bureau politique qui s'est réuni la dernière fois a tenu une réunion peu sérieuse. Vous savez que les conditions dans lesquelles les gens qui sont venus représenter les fédérations ont été choisis ne sont pas des conditions démocratiques et sérieuses. Il n'y a pas de structures régulières depuis plusieurs années. Donc, comment peut-on choisir des gens qui viennent comme un cheveu qui tombe dans la soupe et dire que nous représentons les délégations ? Ce n'est pas possible. Aucune fédération n'est structurée à l'heure où je vous parle", a dit l'ancien PM qui confie que c'est pour cette raison qu'il n'était pas présent au congrès. "Moi, je ne peux participer à une mascarade", assène-t-il. Aussi, estime-t-il : "Si les gens sont choisis parce qu'ils savent hurler Karim Président, je pense que nous avons fort à faire pour les prochaines élections".

Quid encore de la Présidentielle à venir ? M. Ndiaye confie : "Si Dieu me prête vie, je serai candidat en 2017 Incha Allah. Il n'y a que Dieu qui puisse m'empêcher de me présenter à l'élection présidentielle de 2017".






Hebergeur d'image