leral.net | S'informer en temps réel

Soupçonnant Niasse de vouloir vendre le parti à Macky, Mamadou Goumbala construit une termitière dans l'Afp

Mamadou Goumbala, clame toujours son appartenance à l'Alliance des forces du progrès. Il dit n'avoir pas encore reçu la notification de son exclusion. Mais, au lieu de travailler à la reconstruction de son parti, l'initiateur du courant Afp/Fc compte contribuer à son implosion. Ce, parce qu'il soupçonne Moustapha Niasse de vouloir vendre leur formation politique au Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Août 2015 à 12:48 | | 8 commentaire(s)|

"Je me bats à l’intérieur de l’Afp pour qu’on ait un candidat à l’interne ou à la périphérie de l’Afp. Il n’est pas question que l’Afp soit dans Bennoo Bokk Yakaar qui va soutenir Macky Sall en 2017. Ça, c’est dans l’intérêt de Moustapha Niasse. On a voté une proposition de loi qui lui permet d’aller jusqu’en février ou mars 2017. Il a acquis ses 5 ans à la présidence de l’Assemblée. Au delà de 2017, je ne lui vois pas une quelque carrière politique. Il va raccrocher de gré ou de force. Il a fini politiquement. Et avec ça, il veut vendre l’Afp. Nous refusons", a dit Mamadou Goumbala dans un entretien accordé à Sud Quotidien. A la question de savoir ce qu'il compte faire concrètement au sein de l’Afp qui est en train d'être décimée par le Grand parti de Malick Gackou, M. Goumbala rétorque à nos confrères : "Actuellement, dans l’Afp, il y a des gens qui partagent mon avis et qui sont avec moi. Ces gens là, je voudrais continuer à les encourager à rester à l’Afp et à convaincre les gens qui sont de bonne foi et qui sont là-bas. Le moment venu, quand je prendrais la décision de trouver une orientation politique plus adéquate à notre ambition et à mon mouvement, nous allons nous déplacer et partir en masse faire ce qu’on appelle le Toxu. Et, en ce moment-là, Niasse va y rester avec son récépissé. Je suis resté à l’intérieur pour organiser ceux qui sont avec moi. Il y a des gens qui sont à l’extérieur, mais il faut continuer à travailler avec ceux qui sont à l’extérieur. C’est ce qu’on appelle en wolof le « makh » (la termite). Je fais le travail du « makh » à l’intérieur de l’Afp pour provoquer l’ébullition, la prise de conscience. Au moment venu, nous allons tous partir".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image