leral.net | S'informer en temps réel

Soupçons d'achat de consciences: Abdoulaye Sally Sall sème la panique à Ranérou

Le duel entre Aliou Dembourou Sow (tête de liste départementale de Benno Bokk Yakaar) et Amadou Dawa Diallo (tête d liste départementale du parti Union pour la citoyenneté Bunt Bi) à Ranerou, voit l'apparition d'un responsable de l'Apr du département de Matam, Abdoualye Sally Sall. Ce dernier est accusé par les proches d'Amadou Dawa Diallo, de s'immiscer dans les affaires politiques à travers un achat de consciences et des menaces contre des responsables politiques fonctionnaires qui ne s'aligneront pas sur la voie tracée par le candidat investi par la coalition Benno Bokk Yakaar.


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Juillet 2017 à 11:37 | | 0 commentaire(s)|

Soupçons d'achats de conscience: Abdoulaye Sally Sall sème la panique à Ranérou
Soupçons d'achats de conscience: Abdoulaye Sally Sall sème la panique à Ranérou
A quelques jours du démarrage de la campagne électorale, la coalition Benno Bokk Yakaar multiplie des opérations de débauchage jusque dans les listes concurrentes. A Ranerou Ferlo, beaucoup de voix s'élèvent pour dénoncer la méthode utilisée par le maire de Nabadji Civol, Abdoulaye Sally Sall. Ce dernier, selon Adama Diagne, responsable du Parti de la Réforme, fait des immixtions incompréhensibles.

" Malgré les adversités politiques, chacun doit rester et militer dans sa base qui est territorialement délimitée. C'est pourquoi, nous regrettons les achats et tentatives d'achats de consciences avant même les élections.

Au lieu de rester dans son département, Abdoulaye Sally Sall ne cesse d'appeler nos militants pour leur faire des propositions. Nous lui demandons de consacrer son énergie à son département et ne pas venir nous déranger
", clame-t-il.

Toujours est-il qu'une telle opération, à en croire Adama Diagne, est vouée à l'échec. "Tous ceux qui ont été démarchés moyennant promesses de maisons, de voitures, nous ont remonté les informations et n'envisagent nullement de trahir.

Mieux, ils tiennent à ce que les agissements de Abdoualye Sally Sall cessent. C'est pourquoi, nous alertons. Les dénonciations sont nombreuses
", indique-t-il.

Pour preuve, "Bocar Diallo, intendant au lycée de Ranerou, par ailleurs proche du candidat Amadou Dawa Diallo, a subi des menaces de sanction, s'il s'aventure à voter contre le candidat investi par la coalition Bby.

En attendant la campagne électorale, les Ranerounabés continuent de prier pour l’arrêt des immixtions du maire de Nabadji Civol dans leur zone. Abdoulaye Sally Sall a été contacté afin de donner sa version des faits. Mais son téléphone sonne dans le vide.

L'As










Hebergeur d'image