leral.net | S'informer en temps réel

Stade Assane Diouf: une patate chaude entre les mains de Macky Sall

Quelle décision pour le site du stade Assane Diouf ? C’est la question dont le Président de la République devrait se demander, lui qui est pris entre ses promesses de restituer le stade aux jeunes et les investisseurs, qui ont tous les documents certifiés par l’Etat.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Février 2013 à 00:00 | | 2 commentaire(s)|

Stade Assane Diouf: une patate chaude entre les mains de Macky Sall
A la suite du mouvement des jeunes pour dénoncer la reprise des travaux de construction d’un centre d’affaires sur leur air de jeux, les promoteurs du projet ont fait une sortie aujourd’hui pour brandir les documents et dire que « rien ne peut s’opposer à la construction » des sept tours. L’un des responsables du projet « Kawsara », Abdou Kader Konaté, a révélé qu'ils ont respecté toutes les conditions dont les «taxes » depuis la cession du terrain. Cela veut dire que cette affaire est compliquée, car si ces déclarations sont avérées, il faudra un remboursement total de l’argent des investisseurs, ce qui sera un précédent dangereux sur la voie de l’arrivée des capitaux étrangers dans notre pays. Il y’a également la « crédibilité » des engagements de l’Etat du Sénégal envers les investisseurs qui est en jeu, à travers le manque de respect du « principe de continuité », selon M. Konaté. Ils sont donc dans les dispositions légales à poursuivre les travaux avec des documents en « bonne et due forme » en attendant une quelconque réaction de l’Etat. A noter que parmi les engagements signés avec l’ancien régime, il y’a la construction de « l’arène nationale et d’un stade de football » sur un autre lieu, selon les responsables du projet.



1.Posté par sanchez le 19/02/2013 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c bon, il faut trouver un autre lieu key!

2.Posté par Dilate la Rate le 19/02/2013 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Messieurs,
Le vin est tiré.......Dans cette affaire il faut faire mauvaise fortune bon coeur et savoir que l'on ne peut plus revenir sur la signature de l'Etat. Par contre il y a lieu de mettre de l'ordre en donnant à l'Assemblé nationale et à elle seule la possibilité de déclassifier des terres car elles nous appartienent et les députés sont nos "représentants" cela aura le mérite de nous mettre au courant de ce qui se fait.
Camarades du parti qu'en pensez vous.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image