leral.net | S'informer en temps réel

Statut du département d'odontologie de l'Ucad : Les chirurgiens dentistes plaident pour son érection en faculté

Des cohortes de quarante à cinquante étudiants par année d’études, trente-trois enseignants tous grades confondus, autant de personnel administratif technique et de service, c’est beaucoup trop pour un département. C’est pourquoi les chirurgiens dentistes plaident pour que le département d’Odontostomatologie de l’Ucad soit érigé en faculté.


Rédigé par leral.net le Samedi 16 Octobre 2010 à 23:54 | | 1 commentaire(s)|

Statut du département d'odontologie de l'Ucad : Les chirurgiens dentistes plaident pour son érection en faculté
Eriger le département d’Odontostomatologie en faculté, tel est le vœu des chirurgiens dentistes qui ont fait le plaidoyer hier, à l’occasion de la première édition des Journées portes ouvertes de l’odontologie sénégalaise.

‘Nous sommes une structure avec un statut qui ne colle plus à la réalité universitaire internationale’, explique le chef de Département d’Odontologie de la faculté de médecine de l’université de Dakar, le Professeur Boubacar Diallo. En effet, le département d’odontologie est actuellement sous la coupe d’une Faculté de médecine de Dakar composée de trois départements (médecine, pharmacie et odontostomatologie). Ces départements peuvent, chacun en ce qui le concerne, représenter une mini-faculté. En Odontologie par exemple, on recense quatorze nationalités, dont les Sénégalais. Le département compte des cohortes de quarante à cinquante étudiants par année d’études, trente-trois enseignants tous grades confondus, autant de personnel administratif technique et de service. ‘Nous ne pouvons pas, à l’heure actuelle, être assujettis exclusivement à une structure supra département pour gérer autant de monde, autant de postes d’enseignement, autant de situations administratives’, regrette le Pr Diallo, ajoutant que ‘même les facultés moins importantes que nous en termes d’étudiants sont soit des Unités de formation et de recherche (Ufr) ou des facultés autonomes qui dépendent directement d’un rectorat. Deux strates qui ralentissement et alourdissent les procédures’, dit-il. Pour autant, tient à préciser le chef du département d’Odontologie, la collaboration entre les départements de la faculté de médecine reste au beau fixe.

Ce plaidoyer d’ériger en faculté le département d’Odontologie fait l’objet du projet d’établissement. Chacune des trois entités de la faculté de médecine est en train d’élaborer un projet d’établissement pour s’éclater en vue de leur autonomie. Selon le Pr Diallo, ce projet d’établissement, initié par les autorités décanales, est en cours de validation et devrait adopter un seul schéma de rédaction.

I. NIANG
Source Walfadjri



1.Posté par Caustic le 09/08/2013 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une bonne initiative à mon avis.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image