leral.net | S'informer en temps réel

Styliste modéliste : un métier qui fait rêver beaucoup de femmes !

L’équipe de leral.net a rencontré et apprécié le travail de Aïda Angélique Sall qui nous donne une idée des embûches et obstacles auxquels il faut faire face avant d'être styliste. C’est loin d’être simple par contre le monde de la mode est bien d’accord avec elle, c’est épanouissant. Aida Angelique Sall est une source de vitalité et de bonne humeur pour tout ceux qui la côtoie. Une femme vitaminée, colorée comme ses créations que je vous conseille vivement de rencontrer


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Mars 2016 à 04:00 | | 0 commentaire(s)|

Cette styliste que les stars s’arrachent, c’est Aïda Angélique Sall, conceptrice de la marque Dash by AAs dont le monde de la mode salue « la créativité et la finesse des coupes ». Une styliste pétrie de talent, une jeune dame aux multiples facettes dont les créations inondent déjà le marché international.
Derrière le sourire affable de Aïda Angélique Sall, se cache une redoutable battante et une femme d’affaires généreuse. C’est une véritable pasionaria de la mode toujours en mouvement pour qui, créer est un élixir et un besoin vital.
Ce qui frappe l’attention des connaisseurs, c’est le classicisme et le stylé épuré des et vêtements qu’elle réalise avec son équipe. Ces créations épousent le corps et le remodèlent. C’est un art figuratif, parce que faisant penser à un ailleurs.

L’imagination et le talent brut à l’œuvre

Pour autant, son habileté, la jeune artiste ne l’a pas héritée de ses géniteurs directs mais de l’observation attentive pendant son jeune âge du travail d’une de ses références , la styliste française, Thiané Diagne Jour J. C’est donc un accident de la vie, une rencontre fortuite, qui a donné lieu à l’éclosion de ce talent, de cette destinée. Elle ne s’en cache d’ailleurs pas, et reste modeste face à son succès naissant. C’est entourée d’une équipe de couturiers au sein du « Dash design », que la plupart des créations de la jeune femme se réalisent.



Elle utilise des matériaux divers, et sous ses doigts un tissu retravaillé et les accessoires deviennent souvent objets d’art. Aida Angelique Sall passe beaucoup de temps à la recherche de ces matériaux de travail, et déplore devoir parfois se rendre en Europe, aux Etats unies ou ailleurs dans la sous-région pour se procurer le nécessaire. Ce qui ralentit considérablement son rythme de travail.

Toutefois, elle reste très déterminée et surtout comblée à l’idée que sur le marché international, la tendance actuelle soit à l’utilisation du tissu africain. Du coup, c’est un nouveau créneau qu’elle entend explorer de fond en comble. Il en résulte souvent, un alliage déroutant, un métissage souvent réussi entre une coupe à l’occidentale, associée à des accessoires et matériaux africains. Le tout dégage un charme envoûtant. C’est donc le lieu de saluer l’imagination et le talent brut à l’œuvre dans chacune de ses créations.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image