leral.net | S'informer en temps réel

Succession d'Abdou Mbow par Thérèse Faye Diouf : La Cojer de Pikine menace de geler ses activités

La nomination de Thérèse Diouf Faye à la tête de la Convergence des Jeunesses Républicaines n’agrée pas une bonne frange de la jeunesse de Pikine .Face à la presse dans la permanence départementale, ces jeunes donnent un ultimatum de 72 h pour changer la tête de la Cojer. A défaut, ils menacent de geler leurs activités politiques dans la banlieue. Et d’indiquer qu’ils ne serviront jamais de bétail électoral pour Macky Sall qui manque de considération pour le département de Pikine.


Rédigé par leral.net le Samedi 7 Mars 2015 à 11:02 | | 6 commentaire(s)|

Succession d'Abdou Mbow par Thérèse Faye Diouf : La Cojer de Pikine menace de geler ses activités
D’après Mamadou Lamine Souaré, responsable de Pikine Nord, le président de l’Apr vient de démontrer qu’il ne nourrit aucune considération à l’endroit des jeunes de Pikine. « Nous avons toujours fait des sacrifices. Nonobstant ces sacrifices et ce leadership assumé en termes d’engagement et de loyauté, notre président de parti continue de manquer de considération à l’endroit de Pikine », vocifère le jeune républicain.

Et de renchérir : « Pikine n’est à la tête d’aucune structure dans le parti et n’a qu’un ministre délégué dans le gouvernement alors que nous avons gagné haut la main toutes les élections ». Youssoufa Niang dit ‘’Beuribagasse’’, son compagnon de parti, tirera lui aussi à boulets rouges sur leur président de parti « Macky sall a fait moins que Wade. Le département avait 3 ministres ,5 directeurs généraux, 6 Pca ,1 président et ses 2 vice-présidents de l’assemblée nationale ».

Poursuivant ses propos, ce dernier a estimé que le président Macky Sall fait la part belle à Fatick lésant les autre régions « Fatick ne peut pas tout accaparer, les ministères, les directions, les Pca et maintenant toutes les structures du parti pour la bonne simple raison que c’est la région du Président .Et pourtant la banlieue s’est toujours illustrée à travers ses résultats. Ce n’est pas normal ».

La jeunesse en rassemblement devant la permanence a décidé ainsi qu’elle ne servira plus de bétail électoral dont on a recours que quand il faut se battre, mobiliser ou voter. Un délai est donné pour rectifier le tir : « Nous donnons au président un délai de 72 h pour réparer cette injustice. Passé ce délai, la jeunesse républicaine de Pikine décidera de geler toutes ses activités politiques », a menacé le jeune Souaré qui a porté la parole des jeunes.

Sud Quotidien






Hebergeur d'image