leral.net | S'informer en temps réel

Succession du président sénégalais : Et si Wade mourait au pouvoir ?

Si l’éventualité d’un coup d’Etat a été jusqu’ici écartée concernant le Sénégal, l’opinion semble éviter voire occulter le débat sur une éventuelle disparition du président sénégalais, comme ce fut le cas pour Bongo il y a quelques mois et le président nigérian le 6 mai dernier. Agé de 84 ans ou plus, selon les versions, il est tout à fait judicieux et légitime de s’interroger sur le devenir du Sénégal, en cas de décès de son président en exercice, Abdoulaye Wade.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Juin 2010 à 23:16 | | 21 commentaire(s)|

Succession du président sénégalais : Et si Wade mourait au pouvoir ?
Nous lui souhaitons longue vie, à Gorgui, lui qui confiait à Guillaume Durand, que la longévité était héréditaire dans des familles comme la sienne. Jadis opposant, il exigeait du président Diouf qu’il présentât son bilan de santé dont il souhaitait une publication officielle ou périodique. Si Abdoulaye Wade apparaît comme sain « de corps et d’esprit », -cela dépend si on est de l’opposition ou du pouvoir-, ses allers-retours incessants entre l’Europe et le Sénégal ont de quoi interpeller sur les raisons de ses voyages interminables qui passent parfois pour des vacances présidentielles ou visites furtives et non pour raisons médicales, un secret bien gardé au niveau de l’entourage du président. Parce qu’en dix ans, il est quasi-impossible de se rappeler une seule fois où l’opinion a été mise au courant d’un quelconque souci de santé ou malaise présidentiel, du moins officiellement. Voilà comment on entretient le mensonge au niveau de l’Etat, comme lorsqu’Abdoulaye Wade lui-même martelait, que son intention n’était pas de se faire succéder par son fils, tout en posant des actes qui confortent cette thèse. L’empressement dont il a fait montre lorsqu’il modifia l’article 27 de la Constitution sur la durée du mandat présidentiel passé de 5 à 7 ans est assez révélateur, car nul n’est censé ignorer que le président sénégalais, en dix ans, aura tout fait pour hisser ce dernier au sommet de l’Etat. D’abord en le nommant conseiller, ensuite à l’Anoci, puis dans le gouvernement, avec une pléthore de portefeuilles ridicules jamais confiés à un ministre de toute l’histoire du Sénégal. Seulement, les faits sont têtus, et la mayonnaise refuse de prendre. Force est de reconnaître que s’il n’y a jamais eu de coup d’Etat au Sénégal, c’est parce que les deux présidents qui se sont succédé, en tant que garants de la Constitution, ont su préserver l’intérêt suprême de la nation tout en se gardant de mêler leur famille à la gestion de la chose publique. On ne peut pas en dire autant pour l’actuel président Wade, dont le fils demeure la personnalité politique la plus controversée du pays, tant son nom est cité dans tous les dossiers où il est question d’argent. Et pas une seule fois, il n’a apporté une réplique convaincante à ses détracteurs qui l’accusent tout en brandissant des preuves dans la plupart des cas. Karim Wade est le symbole même que quelque chose ne tourne pas rond dans la conduite des affaires de l’Etat du Sénégal. Si Abdoulaye Wade venait à mourir au pouvoir (on ne le souhaite pas), le ou les juges qui auront à se pencher sur le cas « Karim » auront du pain sur la planche, étant donné que Wade fils n’est pas seulement mouillé, mais s’est noyé dans un océan de dossiers et de malversations qui l’incriminent. Voilà pourquoi il a commencé coopter députés, ministres et sénateurs, tout en plaçant ses hommes à des postes stratégiques, au cœur de l’administration, dans l’armée, la police et la gendarmerie, dans l’éventualité d’un passage en force qui pourrait embraser le pays et qui ne serait salutaire pour personne. Alors, de deux choses l’une, en cas de vacance du pouvoir : soit il court-circuite le Sénat, fait appel à l’armée pour assurer l’intérim de son père (un scénario qui mènerait à la guerre civile), soit il prend la poudre d’escampette, en jet privé, ce qui semble le plus probable, étant donné que monsieur, à défaut se faire aimer, n’a pas non plus réussi à se faire craindre, même si certains coups bas et limogeages de ministres lui sont imputables. Le seul gage de survie de Karim Wade demeure le maintien au pouvoir de son père, parce que dans l’entourage du président, certains font semblant de prendre fait et cause pour lui rien que pour sauvegarder leur tirelire. Et surtout, que le clergé musulman, jusqu’ici resté aphone devant les dérives d’un régime aux abois, ne demande pas aux Sénégalais de prier pour le retour de la paix, une fois que Karim et ses hommes auront installé le pays dans l’insurrection, la révolte et le chaos comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire. Reste à définir si Wade, après avoir imposé son fils dans le gouvernement, franchira le rubicond pour parachever son projet de succession monarchique, en nommant Karim au Sénat. En fin de compte, le maintien de Wade en vie, ou au pouvoir, demeure à ce jour le seule gage de stabilité politique du Sénégal. Une vacance du pouvoir sera une porte ouverte pour le meilleur ou pour le pire. Bien évidemment dans l’un comme dans l’autre cas, ce sera avec ou sans Karim. Time will tell.

Momar Mbaye

mbayemomar@yahoo.fr



1.Posté par julom le 02/06/2010 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ke dieu lui prète longue vie juska 2012 pour kil puise siroter sa defaite et voir ala tèlè le mandat d'aret internationale lancé pour son fils .

2.Posté par ToubaTouba le 02/06/2010 04:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que être Président a 86 ans déjà un calvaire mais, le plus dur pour WADE c'est qu'il ne peut pas lâcher le pouvoir pour enfin se reposer le sort de Karim l'empêche de dormir ).
Abdou DIOUF doit beaucoup sourire la ou il est. Lui au moins profite de ce qui reste a vivre.
Wade ressemble beaucoup a un singe du parc de hann.
Je n'aimerais pas avoir un grand père comme lui.


3.Posté par Gass le 02/06/2010 04:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

niaak gueum Yallah rek. ngouur keneu douko niehdeu.

4.Posté par Djiolof le 02/06/2010 05:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

delene wax diame. je n'aime pas les Wade, mais ne parlons pas de sa mort maintenant. Comme le disait Serigne Moustapha Gueye. " Yala Rekka Xam".

5.Posté par Jules SAKHO le 02/06/2010 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsqu'on est ne(e) a la surprise generale sur le berceau du pouvoir a 80 ans passes, on ne le quitte que pour le tombeau. Entre temps, on compense son impotence par l'insolence et l'arrogance. L'angoisse existentielle et la prise de conscience d'une jouissance ephemere de la force absolue que procure la charge supreme amene souvent pareils viellards fous a defier les normes du bon sens et de la morale. Ainsi, sapent ils non seulement les institutions de la Republique mais ils inaugurent l'ere du cannibalisme politico affairiste dans laquelle VOL, Gabegie, Corruption, Clientelisme, Favoritisme, Demagogie, Mensonges drapent le visage farde mais manifestement sordide de leur nation trahie. La fatalite de la mort prochaine de Wade ne serait qu'une delivrance pour le peuple senegalais et non une perte, lui qui le comprenant tres bien cherche a se perpetuer a travers d'inertes statues de bronze pour defier le temps. Le Destin d'un peuple corrompu, repus de ribba par la faute de ses leaders se sauve malheureusement par la fin tragique de ses vieux manitou qui se gavent de la sueur et du sang de ses compatriotes. Que ceux qui doutent de l'existence des vampires visitent le Senegal de Wade ou fassent un tour dans sa famille et son entourage! Malheureusement par lachete chacun laisse faire et reve d'une sortie individuelle de crise. Seulement LA FIN EST TOUTE PROCHE et le peuple renouera avec la dignite, la droiture et le Serieux.
Jules SAKHO,
New York, USA

6.Posté par papiss le 02/06/2010 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et toi ? si tu mourrais en France comme étudiant à un âge où les gens intelligents et responsables ont déjà fondé un foyer ? Je me demande comment un musulman qui a lu le coran un tant soit peu, peut poser ce genre de question. Mourir ce n'est pas une question d'âge, seul Dieu est Al qayyoum !

7.Posté par ass le 02/06/2010 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article creux et insipide...
J'ai l'impression de lire un prof de Français qui veut donner un cours de Maths. Savoir écrire c'est une chose mais savoir de quoi on parle c'en est une autre... J'ai un scoop mais comme je ne peux pas la balancer seule sur la place publique, je vais la corroborer de rumeurs glanées ici ou là. Ecrire pour écrire c'est le mal de l'intellectuel africain. Le griotisme au Sénégal est en réalité héréditaire !

8.Posté par dia abdoulaye le 02/06/2010 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si wade venait a deceder karim viviane et tous ceux qui les entourent n attendront pas qu il soit enttere piour se barrer en france ou ailleurs

9.Posté par ramadan le 02/06/2010 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quoi que l on puisse dire quelque soit les idees opposees que noue avons avec wade nous lui souhaitons encore longue vie Mieux si a la fin de son pouvoir si certains estiment qu il faut le juger ce dont je suis contre mais alors quel sort reserver a Abdou DIOUF les Tanor et autres qui durant 40 ans ont ruine ce pays .Je signale que suis pas d accord avec la maniére dont les liberaux gerent le pays mais il faut reconnaitre que le vieux a fait bouger les choses.

10.Posté par rasmus le 02/06/2010 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EN 50 ANS D INDEPENDANCE ON A FAIT PLUS DE MAL QUE 150 ANS DE COLONISATION ET DE DOMINATION a.A QUAND LE REVEIL?

11.Posté par less waxoul le 02/06/2010 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ET SI KARIM FAISAIT LE COUP DE BEN ALI C A D DEPOSAIT SON PERE

12.Posté par Ziggaler le 02/06/2010 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci, jules Sakho! et encore merci! vous êtes très pertinante MaachaAllah! Que Dieu vous protège!

13.Posté par Ziggaler le 02/06/2010 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous êtes tres pertinant jules Merci!

14.Posté par hamedin le 02/06/2010 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« … les deux présidents qui se sont succédé, en tant que garants de la Constitution, ont su préserver l’intérêt suprême de la nation tout en se gardant de mêler leur famille à la gestion de la chose publique… » écrivez vous.

Les fils des deux présidents que vous inondez de fleurs étaient soit trop jeunes (les enfants d´Abdou Diouf et celui de Senghor, Philip mort à l´âge de23 ans -1958-1981) ou simplement incapables de coiffer une quelconque fonction gouvernementale. Je vous lance le défi de prouver le contraire. Le drame avec vous journalistes mercenaires est que vous cherchez à leurrer le peuple sénégalais en passant votre temps à mentir, mentir, mentir, … convaincu que vous êtes que vous faites face à des débiles qui avalent toute bêtise provenant d´une presse mercenaire.

Philippe-Maguilen (1958-1981)., un enfant que Senghor a eu dans son deuxième mariage avec la Française de Normandie Colette Hubert, s'est tué, lui, dans un accident de la route à Dakar de retour de l'aéroport de Dakar où il était allé accueillir sa fiancée allemande.
Guy Diogai Senghor, qu'il a eu de son premier mariage avec Ginette Eboué, n'a pas échappé au suicide. Il s'est jeté du haut d'un étage à Paris se donnant ainsi la mort. Que son âme repose en paix ! Que la terre lui soit légère !
Et celui des trois enfants de Senghor qui vit encore, Francis né aussi de la liaison d´avec Ginette Eboué, doit au fisc sénégalais des milliards de F. CFA est, paraît-il, interné dans une psychiatrie pour cause de démence. Comment voulez-vous que sous une telle tragédie familiale, un seul des enfants de Senghor coiffe une fonction quelconque au sein de l´administration sénégalaise ?

Que pouvez-vous nous révéler sur la biographie des trois enfants d´Abdou Diouf (Papis Diouf, Habib Diouf et Yacine Diouf) et sur celle de madame Diouf, Fabienne qui aussi doit des milliards au contribuable sénégalais ?

Cessez cette démarche machiavélique qui hante vos nuits et vos jours ! Le peuple sénégalais est mature et ne se laissera pas berner par les mercenaires de la plume que vous êtes.

15.Posté par reponse le 02/06/2010 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si Wade mourait au pouvoir ? reponse WADE est cadavre en marche qui vit dans un autre MONDE.

16.Posté par bou le 02/06/2010 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TU MOURAS AVANT LUI

17.Posté par ass le 02/06/2010 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce Momar Mbaye fait trop dans le sensationnel et la littérature. Il ne sait rien, ne maîtrise rien. Il abuse des titres chocs pour inciter les curieux à lire ses nuls articles...la course au nombre de lecteurs ce n'est avec les titres chocs qu'on y arrive. Une fois, on se fait avoir mais pas tout le temps.

18.Posté par ass le 02/06/2010 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oh

19.Posté par LAMINE le 03/06/2010 01:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L auteur de cet article est nul mechant irresponsable et pas du tout patriote souhaiter a son pays la catastrophe QUE ALLAH FASSE que tu ,meurs bien avant lui SALE TYPE

20.Posté par Aliou23 le 03/06/2010 03:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ceux qui ne comprennent pas le français,l'article n'est qu'une conjecture ( hypothèse, supposition) donc pas réel en lui-même!!! il n'ya pas de quoi soulever des montagnes chers compatriotes!! Enfin quelqu'un ose souligner que bour samba est mortel!! I like it!!

21.Posté par ACAD SUNUREEW le 03/06/2010 04:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Momar tu es toujours pertinent dans tes analyses.rnKeep it up!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image