leral.net | S'informer en temps réel

Sud Foire : un gardien viole sa patronne et emporte plus d’un million de francs CFA

A Sud Foire, c'est encore la consternation et la stupéfaction. Un gardien de maison a commis une grosse infamie en violant sa patronne âgée d'une soixante d'année, avant de dilapider une somme d’une valeur d’un million six cent quatre-vingt mille francs cfa (1. 680. 000 cfa). C’est vers les coups de 21 h mardi que le gardien s’est introduit dans la chambre de la dame. Il la malmène alors, avant de commettre le viol, suivi de vol.


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Novembre 2016 à 16:08 | | 15 commentaire(s)|

L'auteur de cet acte criminel a pris la fuite et reste pour le moment introuvable. La dame en question a pu lancer des cris de détresse vers 3 h du matin et expliquer au voisinage ce qui venait de lui arriver.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du mardi à mercredi dans le quartier calme de Sud Foire. Qu'est ce qui s'est réellement passé? Une dame d’une soixantaine d'année qui habitait seule dans sa maison, a été victime de viol, avec violence, suivi de vol.

La maison en question se situe à quelques encablures de la Foire de Dakar. Et le bourreau n'est personne d'autre que son homme de confiance, pour ne pas nommer celui qui est chargé de la sécurité de la maison, à savoir le gardien.

 Le sale bonhomme qui travaillait comme vigile de la maison, avait quelques bisbilles, ces derniers jours, avec sa patronne et une distance de réserve avait aussi été notée dans leurs relations.

C’est ainsi que l'irréparable s'est passé sans retenue et sans aucune pitié et morale. Selon un voisin qui a raconté l’histoire, la victime habite seule dans sa maison, sans enfant et sans mari. Le délinquant, fourbe et lâche, connaissant la situation ambiante de la maison en a ainsi profité de la faiblesse physique et féminine de sa patronne sans défense, pour d'une part assouvir sa libido et d'autre part voler de l'argent, en plus de son infâme forfait.



Avec l'assassinat de Fatoumata Mactar Ndiaye, et le viol de ces deux femmes à Kolda (suivi de meurtre) et à Sud Foire, on est tenté de dire que le Sénégal des maniaques et des psychopates est en train de se révéler au grand jour. Et malgré les gesticulations dans la communication du ministère de l'Intérieur, il urge que la Gendarmerie et la Police, en collégialité avec les autres services de l'Etat, ne ménagent aucun effort pour garantir la sécurité, même si on considère ces actes crminels comme des violences domestiques incontrolâbles.


Khary DIENE, Leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image