leral.net | S'informer en temps réel

Suite à l’offensive du maire de Dakar, les partisans de Diène Farba Sarr apportent la réplique à Khalifa Sall

La dernière sortie médiatisée du maire de Dakar a suscité une réplique à la mesure de l’attaque. Pour les partisans du ministre du Renouveau Urbain, Khalifa Sall fait dans la gesticulation. Parce que, indiquent-t-ils, l’embellissement du cadre de vie des Sénégalais incombe à Diène Farba Sarr.


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Décembre 2015 à 11:19 | | 3 commentaire(s)|

Moins de vingt-quatre heures après les déclarations du maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, prenant à témoin l’opinion publique, pour affirmer qu’il sera intransigeant par rapport au contrôle des travaux d’embellissement de la Place de l’Indépendance, le camp du ministre du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie a réagi. Pour les partisans de Diène Farba Sarr, il n’y a aucun doute sur la question, « le ministre du Renouveau Urbain est responsable du cadre de vie de notre pays ». Mieux, disent Papa Maguette Ndiaye et Cie, il convient de rappeler au maire socialiste que la mission de leur mentor est clairement définie. « Ce sont les maires qui doivent se référer à la politique du gouvernement et non le contraire. Khalifa Sall doit savoir que maintenant les maires sont d’égale dignité avec la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation. Le cadre de vie n’est pas une compétence transférée, c’est Khalifa Sall qui ‘agite », font-ils remarquer dans une déclaration parvenue à notre rédaction.

La même source renseigne qu’à ce jour, « bon nombre de maires ont adressé une demande pour un partenariat avec le département en charge du Cadre de Vie pour embellir leur localité. C’est dans cette optique que Guédiawaye, Pikine, Colobane, Fass, Mermoz ont vu leurs projets validés et leur réalisation est imminente. Et ce n’est pas fini. Tout le Sénégal est concerné ».

Revenant sur le projet de la Place de l’Indépendance, ces derniers ajoutent : « Même pour le projet de la Place de l’Indépendance, qui n’est pas directement sous le contrôle du maire de ville, des réunions ont été organisées avec le préfet, en présence de quelques agents de la mairie avant le démarrage effectif. Nous ne pouvons pas attendre Khalifa Sall qui n’a pas un projet bancable mais un projet chimérique gardé depuis 2010 ».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image