leral.net | S'informer en temps réel

Suite aux attaques du Pr Gambien, Nazir Souleymane, proche du Pr Macky Sall, sort du bois et sonne la contre-attaque: " Il est temps de répliquer (...) Yahya Jammeh est atteint par le syndrome du "khamadi" (...)


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Novembre 2015 à 21:11 | | 3 commentaire(s)|

Yahya jammeh est atteint par le syndrome du ( "khamadi" )que décrit le professeur Amadou Aly Dieng c'est a dire l'ignorance crasse. Ce limité, qui traine des lacunes en termes de connaissances s'est encore tristement signalé. Il urge de stopper son manque de retenue, son impolitesse et ses propos on ne peut plus répugnants contre notre pays sont inacceptables. Il est temps de répliquer, autrement dit qu'il entende une voix forte du Senegal. Jammeh s'est encore attaqué à une institution, le Président de la République. Nous n'avons plus le droit de rester les bras ballants et le laisser nous taper sur la tête . Le gouvernement a l'obligation de réagir. Nous devons comme lui non seulement souhaiter un changement a la tète de la Gambie, mais y travailler d'arrache-pied" a réagit à brûle-pourpoint le responsable de l'APR, Nazir Souleymane Bankole au nombre des proches du Pr Sall . Nazir comme le surnomment ses proches, jusque-là discret, a donc fini par sortir de sa coquille suite aux attaques contre son mentor de chef d'Etat.

Pour ceux qui n'ont pas suivi le train de l'actualité, Jammeh s'en prend à son homologue Sénégalais , soutenant: "Macky Sall est la marionnette de la France et des Usa, c’est un faux Président"
En effet, rapporte le journal EnQuête, lors d’une tournée dénommée "Meet the people", qui l’a conduit à Farafenni, district situé à une dizaine de kilomètres de la frontière, Yaya Jammeh a dit tout le mal qu'il pense des Président sénégalais particulièrement de Macky Sall qu’il a traité de "faux Président qui a compromis son indépendance en tant que leader".

"Macky Sall est une marionnette de la France. C’est François Hollande qui dirige le Sénégal", a-t-il dit invitant les Sénégalais à chasser leur Président du pouvoir. "Faites partir le Président Macky Sall et élisez un chef d’Etat indépendant, sincère, honnête, craignant Dieu et qui va s’occuper des affaires de votre Nation, sans se plier aux diktats des Français et des Américains, dira-t-il.

Pour sa part, Jammeh déclare qu’il ne peut plus collaborer avec son voisin. "Je ne peux pas travailler avec Macky Sall. Il est le troisième président sénégalais avec lequel je ne peux pas collaborer. Personne ne peut me tromper", renchérit-il avant de faire remarquer qu’il a déjà informé son homologue sénégalais qu’il est au courant des machinations visant à renverser son régime. Le Président gambien a surtout accusé le Président Macky Sall d’avoir "orchestré de sinistres complots visant non seulement à paralyser l’économie de la Gambie, mais susciter une révolte populaire contre son régime. J’ai dit à Macky Sall de ne pas faire le fou pour fermer la frontière car nous n’avons peur d’aucune Nation sur cette terre. Mais Macky Sall a fait le fou ignorant que celui qui fait le fou trouve toujours de vrais fous lorsqu’il arrive à l’asile".

En outre renchérit, le journal, le numéro un gambien s’est même targué d’être le chouchou d’une majorité des Sénégalais. Jammeh aurait affirmé, de nombreuses fois, que les compatriotes de Macky Sall lui ont demandé de venir administrer le Sénégal. "Je peux bien aider le Sénégal comme je l’ai fait avec la Gambie, mais il y a un problème. Du Président Abdou Diouf, en passant par Abdoulaye Wade, jusqu’à Macky Sall, tous m’ont combattu parce que je suis libre. Mais vous les Sénégalais n’avez pas de dirigeants" a-t-il encore dit.

dakarposte.com






Hebergeur d'image