leral.net | S'informer en temps réel

Suite de l’enquête sur la fraude au Bac 2017: 8 des 42 accusés placés sous mandat de dépôt


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Juillet 2017 à 09:16 | | 0 commentaire(s)|

Huit (8) sur les quarante-deux (42) personnes arrêtées dans la cadre de l’enquête ouverte sur la fraude au Baccalauréat 2017, ont été placées sous mandat de dépôt hier, après avoir été entendus par le Doyen des juges d’instruction. Lequel les a inculpées des délits d’associations malfaiteurs, fraude aux examens, obtention frauduleuse d’avantages matériels indus.

Il s’agit de trois agents de l’Office du Bac, à savoir le secrétaire d’administration, M. Thiam, l’enseignant-interprète, N. Sarr et l’agent secondaire, A. Tall), du Proviseur du Lycée de Kahone, de trois professeurs de Lycée et une bachelière de l’année 2016.

Quant aux élevés, arrêtés et inculpés dans cette procédures, le juge d’instruction n’a pas jugé nécessaire de les maintenir dans les liens de la prévention. Il les a ainsi placés sous contrôle judiciaire, leur faisant bénéficier de liberté provisoire. Onze autres personnes seront entendues aujourd’hui, par le magistrat instructeur.

Pour rappel, lors d’une conférence de presse, tenue lundi à Dakar, le Procureur de la République a révélé qu'au total, 42 individus ont été arrêtés et déférés au parquet.

Parmi eux, détaille-t-il, 3 professeurs de lycée, 1 proviseur de lycée, 3 agents de l'Office du bac, 23 candidats au bac 2017 et 3 candidats qui ont réussi en 2016 par la fraude et d'autres personnes appartenant à des catégories professionnelles diverses. "Il est apparu que les sujets étaient échangés contre des sommes compris entre 25 000 et 250 000 francs Cfa, révèle Serigne Bassirou Guèye. Le recours aux réseaux sociaux notamment WhatsApp a favorisé la propagation rapide de la fraude."

Avec L'Observateur








Hebergeur d'image