leral.net | S'informer en temps réel

Suite et pas fin de "l'affaire Ibrahima Dieng"....Auditionné par le magistrat instructeur, le brigadier de l'Ocrtis a déballé

nterpellé avec fracas par la Section de Recherches de la Gendarmerie Nationale pour détention et trafic de drogues, abus de position ,le cas du Brigadier Ibrahima Dieng qui, à l'époque des faits était en service à l'OCRTIS,continue de faire des dégâts et surtout d'empêcher certains de dormir du sommeil du juste.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Février 2016 à 15:47 | | 1 commentaire(s)|

Suite et pas fin de "l'affaire Ibrahima Dieng"....Auditionné par le magistrat instructeur, le brigadier de l'Ocrtis a déballé
Pour cause, dakarposte tient de bonnes sources que le limier en question a balancé grave durant ces auditions dans le cabinet du Juge. Il a été auditionné loin des indiscrets au tout début du mois de février en cours.
"Même s'il n'est pas exempt de reproches, c'est à dire qu'il a été pris la main dans le sac; en clair, il avait établi un réseau qu'il fournissait avec les prises de drogue saisie ailleurs, la thèse d'une cabale devient de plus en plus évidente parce que certaines indiscrétions et pas des moindres ont fini de faire la religion du Juge comme cette fameuse note du Haut Commandant de la Gendarmerie à l'ancienne Directrice Générale de la Police Nationale où il était question de faire en sorte que le cas Ibrahima Dieng ne débouche sur une guéguerre entre les deux corps" nous souffle cette source au fait de l'affaire.
"Et plus grave, poursuit la source, il ressort de certaines fiches antérieures à l'arrestation du Brigadier Dieng que l'OCRTIS enquêtait sur un réseau de trafic international de drogues dont les ramifications étaient logées à des degrés insoupçonnables et que les membres de ce réseau des Libanais pour la plupart étaient protégés".

Pour notre interlocuteur, c'etait pour protéger ce réseau que le Brigadier Dieng a été mis hors d'état de nuire quand les soupçons de collision d'avec certains milieux ont été établis.
Son arrestation, faut-il le rappeler a eu lieu au mois de Mai 2014 en compagnie de "ses tombeuses" Lémou Touré Gueye et sa fille Awa Thiaw une proche du policier et multirécidiviste . Tout ce beau monde s'était fait cravater pour détention et trafic de drogues.
Métier qu'Awa Thiaw a apprise de son ex mari Kenneth Iwala un nigerian notoirement connu dans ce milieu. Cette arrestation était survenue au moment où une affaire de drogue avait fini d'installer un malaise au sein de la hiérarchie policière et avait en son temps aidé à liquider l'ancien DGPN Abdoulaye Niang.
Selon des confidences glanées auprès d'une source au parfum de cet esclandre ,"cette affaire avait à l'époque crée un profond malaise et le fait que d'autres officiers membres du Conseil National de Sécurité aient essayé de travailler l'oreille du Président afin que l'OCRTIS ne soit plus logé au niveau du Ministère de l'Intérieur,avait commencé à rendre l'atmosphère délétère, mais heureusement que le Président a su rester logique et sauver la situation".
Au moment où l'instruction est bouclée aux fins d' envoyer Ibrahima Dieng devant le Tribunal, "nombreux sont ces gens qui ne souhaitent pas que cette affaire soit retenue car les dégâts sont énormes de part et d'autres".

Affaire à suivre...

dakarposte.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image