leral.net | S'informer en temps réel

Suivez en Direct sur Leral.net le délibéré du procès de Karim Wade

Le Sénégal retient véritablement son souffle. Ouvert le 31 juillet 2014, le procès de Karim Wade et ses co-accusés va connaître son épilogue aujourd'hui. Après sept mois d'audiences et de plaidoiries, le procès, qui a connu plusieurs péripéties, va enfin livrer son verdict. Tous les yeux sont donc braqués sur les palais de justice de Dakar et sur la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) et son président Henri Grégoire Diop. Lors de son réquisitoire, le Parquet spécial a demandé une peine de 7 ans de prison ferme et une amende de 250 milliards de francs CFA pour le fils de l'ancien président de la République.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Mars 2015 à 08:51 | | 27 commentaire(s)|

Suivez en Direct sur Leral.net le délibéré du procès de Karim Wade
L'événement est à suivre en Direct sur Leral.net.


10. Les militants du Parti démocratique sénégalais et leurs responsables politiques sont sous le choc. Ils n'en reviennent pas du verdict du procès Karim Wade condamné à 06 ans de prison ferme et une amende de 138 milliards de francs CFA. Babacar Gaye, n'en pouvait plus, il est sorti. Me Madické Niang est énervé, selon le correspondant de la Rfm. Certains militants sont en pleurs. Une réunion du Front patriotique pour la défense de la République (FPDR) est prévue dans les minutes qui viennent à Fann Résidence, chez Me Abdoulaye Wade.

9. La Crei a fini de donner le verdict du procès Karim Wade. L'ancien ministre d'Etat a été condamné à six ans de prison ferme et à une amende de 138 milliards de FCfa. Aboukhalil Bourgi dit Bibo, Pape Mamadou Pouye et Alioune Samba Diassé ont écopé chacun de 5 ans de prison ferme. Pierre Agboba et Mbaye Ndiaye ont été relaxés.

8. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a rejeté l’argument de don du président Abdoulaye Wade brandi par Karim Wade, durant son procès, pour justifier l’origine de certains biens, a annoncé, lundi à Dakar, son président Henri Grégoire Diop.

7. Le président de la Crei est en train de lire devant le Tribunal les griefs retenus contre Karim Wade. Henri Grégoire juge Karim coupable d’enrichissement illicite sur les 425 millions de son assurance vie, sur l’argent qu’il a reçu de son père, sur les véhicules qu’il dispose... Les motifs continuent à être énumérés et le verdict et le juge va annoncer la sentence sous peu.

6. Henri Grégoire Diop, président de la CREI, ses assesseurs, le procureur spécial près la CREI et son adjoint bénéficient d une protection rapprochée depuis près de 10 jours. Des éléments des forces de l'ordre assurent leur sécurité. Leur maisons sont gardées par une dizaine d'éléments. Les autorités veulent ainsi prévenir tout risque avec le verdict tant attendu de ce jour.

5. Les choses sérieuses viennent de commencer au Palais de justice de Dakar. La cour s'est introduite dans la salle 4 et ne va pas tarder à prononcer le verdict. Henri Grégoire Diop refuse toute observation des avocats de la défense. En effet, les conseils des co-prevenus de Karim Wade se sont attaqués au président de la CREI qui tient a donner le verdict. "C'est un délibéré et vous n'avez pas la parole. Attendez le verdict pour dire ce que vous avez à dire", martèle Henri Grégoire Diop.

4. A quelques minutes du verdict du procès de Karim Wade et ses neuf co-prévenus devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), le Palais de justice de Dakar est sous haute surveillance. Le périmètre qui va de la Maison d'arrêt et de correction de Rebeuss au Tribunal est entièrement quadrillé par des éléments du Groupement d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) et de la Brigade d'intervention polyvalente (BIP). Le dispositif sécuritaire est impressionnant.

3. Plus de sept mois après son ouverture, le procès de Karim Wade et ses neuf co-prévenus va enfin connaître son épilogue. La Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) va rendre son verdict aujourd'hui. Et les militants du Parti démocratique sénégalais (Pds) se sont mobilisés et se sont rendus en masse au Palais de justice de Dakar dès les premières heures de la matinée. Les libéraux sont venus apporter leur soutien au fils de l'ancien président de la République. Toutefois, ils devront surveiller leurs arrières avec cet important dispositif de sécurité mis en place aux tout autour du Tribunal. D'ailleurs, pour accéder à la salle d'audience du Palais de justice, il faut montrer patte blanche. Les gendarmes qui sont placés devant le bâtiment procèdent à des fouilles minutieuses pour parer à toute scène de violence.

2. C'est la Rfm qui file l'info, Karim Wade ne s'est pas présenté au Palais de justice de Dakar où se déroule le délibéré de son procès dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis. Certainement une suite logique de sa posture adoptée depuis le début vis à vis de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) qu'il ne reconnaît pas. A noter que Bibo Bourgi, Mbaye Ndiaye, Alioune Samba Diassé sont dans la salle.

1. Le Palais de justice de Dakar a un hôte de marque ce lundi. En effet, informe la RFM, Me Abdoulaye Wade est au tribunal. L'ancien président de la République va assister à la fin du procès de Karim Wade et ses co-accusés dont verdict sera prononcé aujourd'hui par le président de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei). Wade fils et sa bande sont accusés d'enrichissement illicite à hauteur de 117 milliards de francs Cfa et risquent plusieurs années de prison ferme.






Hebergeur d'image