leral.net | S'informer en temps réel

Suivi du Procaval : Le ministre de la Pêche, Oumar Guèye, au Japon sur invitation de la Jica


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Août 2015 à 12:04 | | 23 commentaire(s)|

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Monsieur Oumar GUEYE, effectue depuis le 17 août 2015, à l’invitation de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), une visite de travail au Japon, à la tête d’une délégation composée de Son Excellence l’Ambassadeur du Sénégal à Tokyo, du Directeur des Pêches maritimes (DPM), de ses Conseillers Techniques et des professionnels.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi du Projet de promotion de la cogestion des pêcheries par le développement de la chaîne de valeur (PROCOVAL).

L’objectif est non seulement de partager l’expérience japonaise en matière de développement de la chaîne de valeur, en vue de promouvoir l’exportation de certains produits halieutiques du Sénégal sur le marché international, mais aussi de redynamiser et de diversifier les axes de la coopération bilatérale.

Durant sa mission au Japon, le Ministre et sa délégation rencontreront les autorités gouvernementales, de la JICA et des coopératives privées. Ils effectueront aussi des visites de travail dans des marchés au poisson, des ports de pêche, des usines de transformation et à « l’Exposition internationale du Japon sur la Technologie et les Fruits de mer de Tokyo ».

Au siège de la JICA où la délégation a été reçue par Madame MATSUDO Ayano, Directrice du Département Afrique, le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, a magnifié les relations exemplaires entre le Japon et le Sénégal qui sera suivie d’une présentation du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Une occasion pour la Directrice Afrique de saluer le professionnel et le leadership des pêcheurs sénégalais sur tout le littoral de l’Océan Atlantique.
Dans la journée du 18 aout, la délégation a eu une rencontre de travail avec le Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche. Les échanges ont porté entre autre sur la Convention Baleinière internationale (CBI), sur la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) et sur l’Accord de pêche palangrière du thon.

Entre autres questions, le Japon demande :
1- le soutien du Sénégal au Japon pendant les réunions de la CBI ;
2- l’harmonisation des positions du Sénégal et du Japon sur l’inscription des espèces animales et végétales menacées d’extinction sur les Annexes A et B de la CITES,
3- la poursuite des concertations bilatérales en vue du renouvellement rapide de l’Accord de pêche palangrière du thon, dont le Protocole signé en 1992 a été suspendu depuis 2002.

Quant au Sénégal, il peut compter sur le Japon pour l’atteinte des objectifs phares du PSE dans le domaine de la pêche et de l’économie maritime, à travers les projets de coopération financière et les programmes de coopération technique dont PROCOVAL.
Après sa rencontre avec le Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, la délégation sera accueillie par le Maire de la Commune Katsuura et du président de la Coopérative des pêcheurs.

Les échanges ont porté autour des questions suivantes :
- la gestion des ressources halieutiques par le repos biologique,
- la régulation de l’accès à la ressource halieutique par la délivrance des licences de pêche,
- l’immatriculation des pirogues.

La visite du port de pêche qui était la dernière étape de la journée du 18 août a permis à la délégation d’échanger sur les pirogues en fibre de verre. Ces embarcations sont équipées de caisses pour le stockage du matériel, des caves réfrigérées pour la bonne conservation des produits frais et des moteurs de 70 et 80 CV.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image