Leral.net | S'informer en temps réel



Sur Internet, les rebelles syriens piégés par des photos de femmes

le 2 Février 2015 à 18:33 | Lu 1873 fois

Sur Internet, les rebelles syriens piégés par des photos de femmes
Des données confidentielles de la rébellion contre le régime de Bachar el-Assad auraient été volées grâce à des logiciels espions, nichés dans des photos transmises viades services de messagerie ou les réseaux sociaux.

 

Iman Almasri est curieuse. Son avatar Skype montre une jeune femme voilée portant des lunettes de soleil. Elle se présente à ses interlocuteurs comme une jeune femme libanaise de 25 ans, employée d'une entreprise d'informatique à Beyrouth, au Liban. Elle aime parler aux rebelles qui luttent contre le régime de Bachar el-Assad, en Syrie. Lorsque l'un d'entre eux lui demande de lui envoyer une photo, elle s'exécute aussitôt. «Je suis fou de toi», lui répond alors le jeune homme. Il ignore que l'image qu'il vient d'enregistrer contient des logiciels espions, dont le but est de voler un maximum d'informations concernant la rébellion.

Une arnaque classique

Cette scène s'est reproduite plusieurs fois entre 2013 et 2014. Dans un rapport publié dimanche, la firme de sécurité informatique FireEye décrit la manière dont des hackers pro-Bachar se sont emparés d'informations sensibles, y compris des plans de bataille et l'identité de déserteurs, de combattants de l'opposition, de militants chargés des médias et des travailleurs humanitaires. Pour ce faire, les militants du régime syrien ont eu recours à un grand classique des arnaques en ligne: se faire passer pour des femmes. Les cibles étaient contactées sur des services de messagerie ou des réseaux sociaux, comme Facebook ou Skype, puis incitées à télécharger des photos vérolées.

«Les pirates ont pénétré dans une cache informatique recelant des documents confidentiels et des conversations Skype, qui révélaient la stratégie de l'opposition syrienne, les plans de bataille, les routes d'approvisionnement et beaucoup d'informations sur les personnes»