leral.net | S'informer en temps réel

Sur les pas de Penda Kébé

60 %, 70 %. Ce n’est point le degré de brûlure au corps qui importe. Il y a un an, Penda Kébé, militante de la formation libérale, s’était immolée par le feu le 6 décembre devant la mairie de Rome, en Italie, pour avoir été victime de «violences» de la part des proches du président de la République.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Septembre 2008 à 05:53 | | 0 commentaire(s)|

Sur les pas de Penda Kébé
Cela, à l’occasion de la visite du secrétaire général du Pds, Me Abdoulaye Wade.
Une similitude tout de même dans le modus operandi de Penda Kébé et de M. Kéba Diop : ils se sont tous immolés par le feu, faute d’avoir vainement tenté de rencontrer leur «frère» libéral, Me Wade. Pour des raisons, toutefois différentes, mais pour des questions de sous. Quelques jours après, Mme Kébé a succombé à ses brûlures à Rome. La jeune femme s’était aspergée d’un liquide inflammable, avant de mettre elle-même le feu à son corps. Et, les propos de l’un et de l’autre sont comme une leçon bien apprise. Sa mère, Marie Mbengue, témoignait que «sa fille a préféré la mort à l’humiliation». Kéba Diop préfère, lui, la dignité et l’honneur- pas encore la mort - à l’humiliation.

Le Quotidien

COMMUNIQUE DE PRESSE


J’ai appris avec regret et beaucoup de tristesse la deuxième tentative de suicide de Monsieur Kéba Diop résident à Bignona et Commerçant à Ziguinchor.

Depuis Novembre 2007, Monsieur Diop réclame aux instances du PDS le payement de ses arriérés de loyer qui se monteraient, selon son décompte, à Un Million Cent Soixante Huit Mille (1 168 000) francs.

Sensibilisé par les protestations et les manifestations de Monsieur Diop, le Chef de l’Etat m’a instruit de trouver une solution heureuse à ses problèmes.

C’est alors que Monsieur Diop a ajouté à ses doléances ses propres dettes contractées auprès du Crédit Mutuel de Ziguinchor et les arriérés de loyer qu’il devait lui-même à ses bailleurs ; au total, moins de cinq millions de francs.

Informé, Monsieur le Président de la République, dans sa générosité légendaire, a bien voulu lui accorder une assistance financière de Dix Millions (10 000 000) de francs CFA comme en attestent la décharge, par lui signée et le crédit du compte N° 01036758-01-A ouvert à cet effet à la CNCAS, le 12 juin 2008(Confère documents joints).

Pourtant dans un courrier en date du 05 Aout 2008, Monsieur Diop mentionnait : « Je reconnais que cette somme de dix Millions de francs dépasse largement les arriérés du (sic) permanence et vraiment sa (sic) ne peut pas payer mes dettes et reprendre une vie normale »

Fait à Dakar, le 29 Septembre 2008

Babacar Gaye Ministre, Directeur du Cabinet politique de Monsieur le Président de la République






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image