leral.net | S'informer en temps réel

Surtaxe des appels internationaux entrants: Ironie du sort, le régime de Wade n'a pu empocher que 1,9 milliard, le gouvernement de Sall va encaisser les 70 milliards


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Mai 2012 à 17:49 | | 1 commentaire(s)|

Surtaxe des appels internationaux entrants: Ironie du sort, le régime de Wade n'a pu empocher que 1,9 milliard, le gouvernement de Sall va encaisser les 70 milliards
Les travailleurs de la Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel), jubilent depuis samedi. L'abrogation programmée du décret de Me Wade, instituant la surtaxe des appels internationaux entrants vient de couronner pour eux, plusieurs mois de lutte. Mme Diallo Ndèye Founé Niang, Secrétaire générale de la section Télécom du Syndicat national des travailleurs des postes et télécommunications témoigne : «Nous avons accueilli la nouvelle avec beaucoup de joie. C'est une épine qu'on nous a enlevée du pied. Le Président n'a pas été décevant. On s'est battu ensemble contre ce décret. Il nous avait promis de l’abroger, puis il nous a reçus à deux reprises. Et aujourd'hui, c'est une agréable nouvelle et nous le remercions pour avoir respecté ses engagements vis-à-vis des travailleurs». Pour la syndicaliste, il n'y a aucun doute, cette décision occasionnera surtout «une diminution sur les tarifs». Et ironie du sort, bien que l'ex-président de la République ait institué cette surtaxe pour engranger le maximum de recettes, c'est le gouvernement de son successeur qui bénéficiera de l'essentiel des retombées de cette surtaxe appliquée à partir d'octobre 2011. Car, le gouvernement de Me Abdoulaye Wade «n'a pu encaisser que 1,9 milliards de francs Cfa», fait savoir Mme Diallo. «C'est Macky Sall qui va encaisser les 30 milliards de la surtaxe et les 40 milliards de dividendes de l'Etat. Ce qui lui permettra de souffler un peu», explique la Secrétaire générale de la section télécoms du Syndicat national des travailleurs des postes et télécommunications.

Pour limiter la perte de recettes, l'impôt sur les sociétés sera porté de 25 à 30%
Aussi, faut-il dire que d'ici quelques mois, la suppression de cette taxe influera positivement sur les recettes de l'Etat. Mais pour le budget 2012, c'est une somme importante qui est soustraite de ce budget, avec l'abrogation du décret. Et la solution que l’Etat a retenue avec les opérateurs, c'est de «rehausser l'impôt sur les sociétés qui était à 25%, à 30%». Toutes les sociétés du secteur des télécoms vont donc, sous peu, être astreint à cette nouvelle règle. Et s'appuyant sur les expériences du passé, Mme Diallo Ndèye Founé Niang souligne que la situation ne reviendra pas très rapidement à la normale. «C'est dans 6 à 7 mois que nous allons retrouver nos partenaires», a-t-elle dit pour montrer l'ampleur des dégâts causés par le régime libéral. Et si l'Etat a décidé de n'abroger le décret que le 15 mai prochain, c'est parce qu’«il y a des
dispositions techniques à prendre», indique-t-elle.


SOURCE:Populaire
Youssouf SANE



1.Posté par yoaniss le 09/05/2012 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ok, donc si on résume :

- Moins de revenus pour les opérateurs
- Hausse des impôts sur les revenus des opérateurs de 5%

Les Sénégalais sont en train de se faire avoir royalement. Ce sont les gros carriers étrangers qui devraient jubiler (FT en tête). LA PRESSION FISCALE EST MISE DIRECTEMENT SUR LES LNOs SÉNÉGALAIS.

Que fera Macky quand il aura épuisé la manne de 70 milliards dont il a héritée du décret Wade et qu’il ne verra plus rentrer ces sommes dans la caisse? Je vous parie qu’il sera au moins tenté de retourner sa veste et de réintroduire une surtaxe…

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image