leral.net | S'informer en temps réel

Système de rémunération de l'administration sénégalaise : La suppression des indemnités de logement suggérée

Si l’Etat veut avoir un système de rémunération performant, il doit supprimer les indemnités de logement de ses agents de la fonction publique. C’est une des recommandations d’une étude, indique le journal Grand Place. Chose que les syndicats d’enseignant trouvent inacceptable.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Octobre 2015 à 14:54 | | 21 commentaire(s)|

Système de rémunération de l'administration sénégalaise : La suppression des indemnités de logement suggérée
La suppression des indemnités de logement des agents de la fonction publique, c’est l’une des points saillants d’une étude commanditée par l’Etat du Sénégal et qui été réalisée par le cabinet de consultance Mep. Mais les enseignants trouvent cette recommandation inacceptable. « Nous sommes déçus de l’étude présentée par le rapport sur le système de rémunération des agents de l’Etat. Et surpris du réchauffage des documents. Mis à part ce qui a été dit dans le cadre institutionnel, et la revue des textes qui encadre les indemnités, il n’y a pas quelque chose de nouveau au sein de ce rapport qui nous a été présenté le 16 décembre 2014 », regrette Mamadou Lamine Dianté. Le secrétaire général du Saems Cusems d’exprimer sa déception : « Nous n’avons pas compris la prise de position du cabinet de consultance. Le cabinet doit faire le diagnostic sans complaisance mais aussi présenter le dysfonctionnement et la grande disparité de système de rémunération de la fonction publique. Nous ne sommes pas d’accord que ce cabinet se mette à apprécier une revendication des syndicats d’enseignants à travers la validation ».

Le coordonnateur du grand cadre de poursuivre son argumentaire : « Je crois qu’aujourd’hui, cela va constituer une levée de bouclier, ce qui se passe aujourd’hui n’est pas ce que l’on attendait. La suppression des indemnités de logement des agents de la fonction publique ne peut pas être acceptable. Pour ce qui est de nous, ce n’est pas vraiment ce que nous attendions par rapport aux résultats de l’étude sur le système de rémunération. Le cabinet ne doit pas suggérer à l’Etat la suppression des indemnités de logement ». Même son de cloche chez son collègue du Cusems, Abdoulaye Ndoye, qui trouve que « le rapport n’est pas exhaustif parce qu’il ne prend pas en compte tous les agents de l’Etat ». « Ensuite, on a noté des considérations trop générales. Il n’y a pas de chiffres ni de statistiques pour l’objet de l’étude si on se réfère à notre revendication. Nous avons demandé l’alignement des indemnités de logement sur sur celle des agents de même niveau de qualification. L’objet de l’étude est d’identifier les iniquités et les injustices et ensuite apporter des corrections, mais, il y a un parti pris manifeste au niveau de ce rapport et cela pose problème énormément ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image