leral.net | S'informer en temps réel

TANIERE - Les Espoirs et les Juniors en regroupement aujourd’hui : Le Cnf se prend en charge

Après avoir beau attendu le ministre des Sports, pour le financement du regroupement des sélections nationales Espoirs et Juniors, engagés respectivement pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations des locaux (Chan), et le tournoi de l’Ufoa, le Comité de normalisation du football (Cnf) a décidé de plus attendre Bacar Dia.
Woury DIALLO


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Novembre 2008 à 09:45 | | 0 commentaire(s)|

TANIERE - Les Espoirs et les Juniors en regroupement aujourd’hui : Le Cnf se prend en charge
C’est ainsi que les dirigeants du Cnf ont décidé de ne prendre en charge le regroupement des Espoirs et des Juniors, qui débute finalement aujourd’hui. Les poulains de Joseph Koto vont se retrouver, à partir de 16 heures à l’Hôtel Faidherbe à Dakar, là où le groupe des juniors, conduit par Mayacine Mar, sera accueilli par l’Institut Diambars à Saly (Mbour).


Le Cneps de Thiès, nous dit-on, n’étant pas disponible jusqu’en fin décembre. Ce n’est finalement qu’hier que la situation s’est décantée. Et ce, en l’absence du ministre des Sports et des Loisirs, Bacar Dia, au Japon pour les besoins des 19e Championnats du monde de karaté où le Sénégal est rentré bredouille.


Mis devant le fait accompli par la tutelle qui, visiblement, traînait les pieds, le Comité de normalisation du football (Cnf) est finalement passé à la caisse pour trouver un lieu de stage aux deux sélections nationales. D’aucuns, expliquant cette mauvaise volonté de la tutelle, n’ont pas manqué de faire un lien avec la controverse liée aux recettes du match Sénégal-Gambie (1-1), que le Cnf a jugé utile de reverser au Trésor Public. Une démarche qui n’a pas eu l’heur de plaire au patron du département des Sports, Bacar Dia, qui ne digère toujours pas cette «surprise». Même si, du côté du siège fédéral, l’on préfère servir un discours diplomatique : «On nous a simplement signifié qu’au niveau du ministère des Sports, il n’y avait pas d’argent disponible. Nous avons donc pris la décision de regrouper les deux équipes avec nos fonds propres. Par contre, nous ne pensons pas que cela soit lié aux recettes», précise un membre du Cnf.


Il faut simplement souhaiter que ce retard ne constitue un handicap dans la préparation des deux équipes. Et c’est tout comme, quand on se fie aux propos de Joseph Koto dans notre édition d’hier.
A noter que le départ des deux délégations sénégalaises, pour la Guinée et le Nigeria, est fixé à vendredi prochain.








Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image