leral.net | S'informer en temps réel

THIERNO SEYDI, AGENT DE JOUEURS « Si on arrive à garder le cap, on peut régner pendant des années sur le football africain »

Thierno Seydi tire dans cette interview accordée à La Gazette les enseignements du match Sénégal-Cameroun du 26 mars et se projette sur la manche retour qui aura lieu le 4 juin prochain. L’agent de joueurs donne également les clés pour faire de la tanière une destination attrayante pour les binationaux.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Mai 2011 à 23:20 | | 4 commentaire(s)|

THIERNO SEYDI, AGENT DE JOUEURS « Si on arrive à garder le cap, on peut régner pendant des années sur le football africain »
Comment avez-vous vécu la rencontre Sénégal-Cameroun du 26 mars dernier ?

Je l’ai vécu comme tous les Sénégalais, extrêmement heureux. La victoire du Sénégal a mis du baume dans mon cœur et dans celui de tout un peuple. C’est vraiment une grande joie, une grande satisfaction et un soulagement aussi. Parce que nul n’ignore l’importance de ce match qui était plus ou moins le match le plus décisif dans cette poule. Il nous fallait un matelas avant le match retour à Yaoundé ou à Douala.

Mais le match retour va se jouer durant les vacances, un contexte qui a été souvent difficile pour le football sénégalais, n’avez-vous pas de crainte quant à la gestion du groupe ?

Non, on ne devrait pas connaître de problèmes parce que ça coïncide avec la fin des championnats. Ce sera une semaine pratiquement après la fin de tous les championnats européens. C’est donc juste un enchainement qui pourrait être très bénéfique pour tout le monde. Puisse que les championnats finissent vers le 28, les garçons jouent vers entre le 26 et le 28 mai, et dans la foulée ils enchaînent avec le regroupement et puis le match. Je pense que ce n’est pas une coupure qui peut les handicaper.

Le football sénégalais a souvent connu de fortes turbulences. Les interférences négatives viennent d’où selon vous ?

Jusqu’à présent, l’équipe a travaillé dans la sérénité, dans la cohésion. Ma seule crainte, et c’est l’expérience qui me le fait dire, c’est de voir des mains extérieures venir s’accaparer de ce travail qui est déjà entamé depuis deux ans. Parce que les gens oublient qu’il ya eu un travail de reconstruction avec le Comité national du footall et c’est l’occasion pour moi de tirer un grand chapeau à Saer Seck celui qui par qui tout est reparti avec Diagna Ndiaye à l’époque. Dans la foulée, Augustin Senghor a pris le flambeau de fort belle manière. La direction technique aussi avec Amsata Fall. Je pense qu’aujourd’hui avec les résultats qui suivent avec en plus l’ambiance autour de l’équipe, certaines valeurs qu’on a mises en avant font que si vraiment il n’y a pas d’éléments extérieurs perturbateurs, on a encore une durée de vie jusqu’en 2014.

Alors il faut que le Sénégal tue ses démons parce que la division, c’est le démon du football sénégalais.

Cela ne date pas d’aujourd’hui. Vous savez que le peuple sénégalais est extraordinaire. Et l’expérience nous montre qu’à chaque fois dans des échéances importantes, tout le peuple est derrière l’équipe. Ce match du 26 mars contre le Cameroun a montré que quand il y a une cohésion derrière l’équipe, le Sénégal peut devenir imbattable. Vivement que cet état d’esprit perdure. Je pense que si toutes les conditions sont réunies on a une génération qui est très saine d’esprit. L’ambiance est très bonne dans l’équipe, y’a une forme de respect, une certaine moralité qui est revenue dans l’équipe. Honnêtement je pense que si on arrive à garder le cap, on peut encore régner (sic) pendant des années sur le football africain.

Pour y arriver il faudrait améliorer la qualité du groupe. On évoque certains noms qui pourraient apporter un plus à cette équipe.

Oui, l’abondance de biens ne nuit jamais. Donc aujourd’hui on sait que sur le flanc gauche il nous faut chercher. Et tout le monde sait que Omar Daf prend de l’âge. Donc je pense qu’il va falloir trouver quelqu’un pour le remplacer.

Vous pensez à Cheikh Mbengue ?

Vous savez, Cheikh Mbengue, c’est un cas. Parce que nous l’avons démarché. J’ai été le premier à prendre contact avec lui. Puis Saër Seck, Amsata Fall dernièrement Amara Traoré ont essayé. Ce garçon demande du temps pour réfléchir. Qu’est ce qu’on peut faire ? On ne va pas quand même pas se plier en deux pour qu’il vienne en équipe nationale. A un moment donné, il faut que le garçon le sente. Issiar Dia est l’exemple le plus illustratif de cette volonté de servir le peuple sénégalais parmi les derniers cas que nous avons eus à traiter. Le public sénégalais le porte dans son cœur parce qu’il n’a pas hésité. ça doit être une démarche volontaire même s’il faut argumenter, leur donner envie de venir. Ceux sont des garçons qui sont nés en Europe, il faut leur montrer pourquoi le peuple sénégalais a besoin d’eux. Je ne veux pas de nationalité sportive. Un garçon qui vient, il faut qu’il croit aux valeurs du pays, aux valeurs de cette équipe, de ce groupe. Si c’est pour venir rattraper le temps, parce qu’il faut une nationalité sportive, parce qu’on veut faire une carrière internationale, c’est non. S’il y a des garçons comme ça, je préfère qu’ils restent dans leur coin.

Comment faire en sorte donc pour les attirer d’avantage ?

Il faut leur vendre le produit. Je parle de produit parce que je parle de l’équipe nationale. Ils ont grandi là-bas, ils connaissent plus la France que le Sénégal. Ils ont des parents qui sont des Sénégalais. Et donc il y a tout un travail d’approche et de pédagogie à abattre avec les garçons. Ne pas attendre que le fruit soit mûr pour aller chercher le garçon, parce que pour moi c’est une solution de facilité. Un garçon, il faut lui faire comprendre très tôt cette notion d’être sénégalais. J’avais suggéré à l’ancienne équipe fédérale de leur envoyer un courrier à chaque début de saison pour marquer l’espace. Ceci pour que les garçons sentent le Sénégal derrière eux. C’est psychologique, c’est tellement terre à terre. Un enfant de 16 à17 ans qui est dans un centre de formation et qui voit un courrier avec l’en tête de la Fédération sénégalaise de football pour l’encourager. C’est motivant. Après, c’est très facile de l’appeler et de lui dire qu’on a besoin de lui. Mais attendre que le fruit soit mûr, que la France ou un autre pays investisse dans la formation de ce garçon et après essayer de faire une course contre la montre pour l’arracher, je trouve cela moralement indécent. Donc autant anticiper les choses en organisant de petits tournois pendant les vacances. Pour cela il faut leur prendre un billet d’avion, leur faire jouer un petit tournoi sur un weekend end, contre les locaux, leur faire sentir que le Sénégal les suit déjà, c’est très important parce que déjà le garçon est prêt à venir revêtir le maillot national. Voilà ce qui facilite leur intégration.

Quels sont les points forts ou les points faibles du Sénégal lors de la rencontre du 04 juin qui l’opposera au Cameroun ?

Le point fort, c’est le fait de savoir qu’on va jouer sans pression par ce que c’est un match où la pression a changé de camp. Elle est sur les Camerounais. Je pense que le Sénégal ne pouvait pas rêver meilleure situation avec 5 points d’avance. Aujourd’hui, c’est plus le Cameroun qui a peur que le Sénégal car si on gagne, on est sûr d’être déjà qualifié. Je sais que ça va être la fournaise que ce soit à Douala ou à Yaoundé. Mais quand on voit la qualité des joueurs qu’on a, qui jouent dans les grands stades en Europe, qui sont confrontés à ce genre de compétitions avec la pression qu’ils ont dans les clubs, je ne pense pas que la pression puisse les inhiber. J’avais plus peur de cette pression au stade Léopold Sédar Senghor lors du match du 26 mars, parce que les joueurs vont arriver là-bas libérés. C’est le Cameroun qui a le plus à perdre parce que la pression va être énorme sur les épaules de ses joueurs. Je pense qu’Amara saura quoi faire. Pour moi, la victoire du 26 était la chose la plus importante même si je sais que les Camerounais par expérience ont l’habitude de tuer des matchs-couperet parce qu’ils sont très forts dans ce genre de confrontations. Ce serait vraiment une catastrophe pour qu’on ne se qualifie pas. Même si rien n’est acquis.

Vous n’avez pas parlé de points faibles ou considérez-vous que le Sénégal n’en a pas ?

Ecoutez, l’équipe n’est pas si parfaite que les gens peuvent le croire. Il y a des failles. J’aime bien Khadim Ndiaye, mais le garçon manque de répondants parce qu’il n’est pas confronté à la haute compétition. Pour le moment on peut dire ce qu’on veut mais les compétitions sénégalaises ne revêtent pas une dimension internationale. Khadim est un pacha au Sénégal. Mais quitter brusquement le championnat du Sénégal et être confronté à un haut niveau africain, ce n’est pas évident à gérer pour lui. Il ya des choses à améliorer. Mais je pense qu’Amara connait assez ses gardiens. Avoir une pleine concurrence dans les buts peut être bénéfique aussi bien pour Bouna Coundoul, pour Khadim Ndiaye que pour un autre. Je pense qu’à valeur intrinséque, aujourd’hui l’équipe du Sénégal n’a rien à envier aux autres. Mais, on n’a toujours pas retrouvé le successeur de Khalilou Fadiga, le pourvoyeur de ballons. C’est un profil qui nous fait défaut.

Papa Amadou FALL
lagazette.sn



1.Posté par liya le 06/05/2011 06:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler







http://www.fashion-long-4biz.com

SHOES


http://www.fashion-long-4biz.com



you can find many cheap and fashion stuff , Online Store,Get Name Brand Fashion From 12USD Now!

DG,JUICY,Lv,Gucci,Coach Hand-bag price is $35
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

====http://www.fashion-long-4biz.com ======

SHOES

http://www.fashion-long-4biz.com

you can find many cheap and fashion stuff , Online Store,Get
Name Brand Fashion From 12USD Now!

DG,JUICY,Lv,Gucci,Coach Hand-bag price is $35
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ==== http://www.fashion-long-4biz.com ======
==== http://www.fashion-long-4biz.com ======

jordan air max oakland raiders $30--49;
Ed Hardy AF JUICY POLO Bikini $20;
Handbags (Coach lv fendi d&g) $30
T shirts (Polo ,edhardy,lacoste) $15
Jean(True Religion,edhardy,coogi) $30
Sunglasses (Oakey,coach,gucci,Armaini) $15
New era cap $15
Bikini (Ed hardy,polo) $20
paypal accept,delivery door to door free shipping
=====http://www.fashion-long-4biz.com =======
===== http://www.fashion-long-4biz.com =======
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

2.Posté par Jef le 06/05/2011 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Mr. Seydi, voici une excellente contribution notament en ce qui concerne les bi-nationaux. Il faut leur creer un camp de vacances d'une semaine voire dix jours, ou ils pourront avoir de tournois avec les differents centres de formation de foot de la place, ce qui aussi benefique pour la petite categorie

3.Posté par mbacke faye le 11/05/2011 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis un axe centrale j'ai 18 ans je veus que tu m'aide

4.Posté par ablaye le 21/08/2011 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour je m appelle ablaye diagne j'habite a hlm grand yoff a Dakar . j'ai 15ans je joue en ex-centré
dans mon équipe . sans me vanter de mes capacités je suis un très bon joueurs . si ce n'est trop vous demander lisez ma lettre. et si vous avez le temps vous pourriez venir me voir jouer un de ces temps. mon numero est le 771373986 et mon adresse est le 397 hlm grand yoff

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image