leral.net | S'informer en temps réel

TOUBA: Hizbut Tarqiyya / Comité d’organisation du Grand Magal de Touba: Vers une bataille de leadership entre les deux entités ?

Le forum organisé par le Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba (COGMT), du 15 au 19 décembre dernier, a mis à nu les divergences latentes entre ladite structure présidée par Serigne Bass Abdou Khadre et le Hizbut Tarqiyya ayant à sa tête le sieur Atou Diagne. Zappé par le comité d’organisation, Atou Diagne a déploré à travers les ondes d’une radio de la place le fait que sa structure, qui est un paradigme de développement adossé aux piliers (prières et travail) du mouridisme, ne soit pas invitée sur des questions de développement relatives à la santé, à l’assainissement de la ville de Touba et à un modèle éducatif adapté à ladite ville sainte.


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Janvier 2013 à 08:00 | | 8 commentaire(s)|

TOUBA: Hizbut Tarqiyya / Comité d’organisation du Grand Magal de Touba: Vers une bataille de leadership entre les deux entités ?
Assiste-t-on à une bataille de leadership entre le mouvement Hizbut Tarqiyya et le comité d’organisation du Magal dont le chef de file est le porte-parole du khalife général des mourides ? Tout ce qui s’est passé dans les deux entités avant le Magal pourrait le laisser croire. En effet, aujourd’hui, on assiste à une sorte de guerre larvée entre les Hizbut Tarqiyya (ex-Dahira des Etudiants Mourides) dirigés par Atou Diagne et le COGMT présidé par Cheikh Bass Abdou Khadre. Ce dernier n’a pas assisté à la cérémonie d’ouverture du vernissage de l’exposition organisée, à chaque édition du Magal, par le « dahira » d’Atou Diagne. L’attitude du porte-parole sera imitée par plusieurs membres du comité d’organisation qui ont, eux aussi, boycotté le vernissage qui met en relief les valeurs culturelles du mouridisme.

Lors du forum organisé à la mosquée Massalikoul Jinane par le COGMT, les Mourides ont remarqué, avec stupéfaction, l’absence des Hizbut Tarqiyya parmi les intervenants sur un sujet dont ils sont l’incarnation même. Ces moments de réflexion sur l’apport du mouridisme dans le développement ont mis à nu les divergences entre les deux structures. D’ailleurs, le leader du mouvement, Atou Diagne, s’est plaint de cette non-invitation par le COGMT à travers une radio de la place. Et ce alors que sa structure a beaucoup œuvré pour la vulgarisation et le rayonnement des valeurs culturelles mourides.

Le Hizbut Tarqiyya, qui est parti de rien depuis 1974, est parvenu en moins de trois décennies à devenir une puissante organisation culturelle et économique. Adossés aux piliers du mouridisme, Atou Diagne et ses compagnons ont réussi à mettre en place une véritable entreprise culturelle et économique moderne. Ils ont investi dans plusieurs domaines, créé des dizaines d’emplois et ont contribué à vulgariser la pensée du Cheikh fondateur de la confrérie à travers plusieurs documents. Sur le plan culturel, les nombreux travaux de recherche sur l’œuvre de Serigne Touba font florès.

Le « khassaïde » Massalikoul Jinane, qui est l’œuvre-phare de la production intellectuelle de Serigne Touba, ainsi que d’autres « khassaïdes » à contenu scientifique, Atou et ses collègues sont parvenus à les traduire en français avec l’appui de l’érudit Serigne Sam Mbaye. Ils ont aussi réussi à se construire un modèle vestimentaire inspiré d’un défunt khalife général des mourides, Serigne Abdou Lahad Mbacké en l’occurrence, et sur la façon de déclamer les « khassaïdes » du fondateur du mouridisme. Au plan économique, ils ont investi dans plusieurs secteurs comme les hydrocarbures, les boulangeries, le transport et l’agriculture. Tout cela fait qu’aujourd’hui, il est très facile d’identifier l’appartenance de ces taximen qui s’emmitouflent dans leur « Baye Lahad ».

Les membres du « dahira » produisent eux-mêmes leurs déclamations des « khassaïdes » qu’ils commercialisent à travers des cassettes, des Cd et des Dvd. Il est de notoriété publique que personne ne maîtrise mieux qu’eux les questions qui intéressent le mouridisme. Ils possèdent dans leur fief à Touba une cuisine ultra-moderne capable de produire en un temps record des tonnes d’aliments destinés aux besoins en nourriture de milliers de fidèles mourides. Pour le développement de Touba, Atou et les siens ont toujours contribué à hauteur de plusieurs millions de francs. C’est donc dire que leur organisation est un excellent paradigme de développement pour le Sénégal.

Au vu de tout cela, l’on se demande sur quels critères les initiateurs du forum se sont fondés pour établir la liste des panélistes. Lors de ce rassemblement, parmi ces panélistes choisis par le COGMT pour intervenir sur un thème donné, on perçoit que certains d’entre eux, surtout des sociologues universitaires, ne maîtrisaient pas réellement les sujets qu’ils étaient chargés d’introduire. A défaut de parler ex professo, certains pseudo-spécialistes ne faisaient que verser dans des généralités et autres spéculations qui trahissaient leur méconnaissance ou mettaient même à nu leur totale ignorance de leurs sujets. Et pourtant, les sujets développés ne demandaient ni d’être professeur d’université, ni d’avoir fait ses humanités dans des universités étrangères, ni d’appartenir à la lignée des Mbacké-Mbacké, mais d’être bien imprégné des réalités culturelles et économiques mourides. Dans ce domaine-là, Atou et les siens, qui ont vulgarisé l’œuvre du Cheikh à travers des productions écrites, audiovisuelles et artistiques n’ont pas d’égaux.

Serigne Abdou Lahad Gaïndé Fatma, responsable de la communication du comité d’organisation du Magal, a répliqué aux plaintes de Atou en disant que le Hizbut Tarqyya ne saurait bénéficier d’un traitement de faveur en étant invité seul alors que d’autres structures comme le puissant Dahira Toscana d’Italie et autres mouvements culturels mourides ont été laissés en rade. Mais pour certains fidèles mourides, de tels propos ne résistent pas à la réalité des faits puisque, lors de l’ouverture du forum, c’est le Dahira Darou Khoudoss, la faction dissidente des Hizbut, qui a entonné les déclamations de « khassaïdes ».

Aujourd’hui avec le groupe de jeunes Mbacké-Mbacké qui composent essentiellement le COGMT piloté par le triumvirat Serigne Bass Abdou Khadre, Abdou Lahad Gaïndé Fatma et Abdoul Aziz Mbacké Majalis, on assiste à la naissance d’un jeune leadership mouride intellectuel qui ambitionne, sous le couvert du khalife général, de jouer un rôle de répondant politique des autorités étatiques. Et pour réussir un tel pari, il faut procéder surtout à des rencontres publiques comme les fora à l’intérieur comme à l’extérieur du Sénégal qui offrent une grande visibilité médiatique. Mais de là à vouloir porter ombrage à une organisation aussi puissante que le Hizbut Tarqiyya, cela relève assurément d’une véritable gageure. Et procède d’un jeu dangereux…

SERIGNE SALIOU GUEYE
« Le Témoin » N° 1110 –Hebdomadaire Sénégalais (JANVIER 2013)



1.Posté par Anti "S"heickh et consors le 14/01/2013 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que cette divergence entre les Hizbut Tarqiyya composé d'intellectuel et d'opérateurs économiques de renom et le comité d’organisation du Magal composé essentiellement descendants MBACKE MBACKE révéle au grand jour la question posée par un journaliste à un de ces marabouts à savoir si; le leadership du Mouridisme sur le plan spirituel, administratif et économique est la chasse gardée des MBACKE-MBACKE ? La philisophie de Mame Borom Touba réside-t-elle dans le Mérite et les compétences ou dans le droit du sang ou l'appartennance à une Famille ?

Au final le Mouridisme (et de meme pour les autres confrèries) sont ils réellement des lignes de conduite spirituelle et philosophique ou simplement des sortes de royaumes avec une sorte de classe de nobles liée uniquement au nom ?

2.Posté par talùbée serigne touba le 14/01/2013 09:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assalamou haleykoum wa rahmatoulahi tahala wa barakatouho.
Guanaw bamalene nouyo ziar lène manguilene di balou haq té dilene baal. Di beugeu indi sama khalaat ci mbirmi. Seriñe Touba ak yonou mourides guedj la kouné meune nga tankh té dou diekh

3.Posté par talùbée serigne touba le 14/01/2013 09:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Meunena wakhitam né tool la kouné meune nga bay sa war. Khana kay geunone na rafete rek ñou bolélène ci mbirmi. Wayé nak guanaw ay talùbés rek lañou malène di ñane
bouñou ci wakh wala ñouciy def dara lou deupo woulak talibé.

4.Posté par talùbée serigne touba le 14/01/2013 09:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne peut etre plus royaliste q le roi. Nanou sakh ci done talùbés rek. Yalana nañou dadiék ndimbal ak kheweul lou Serigne.
Assalamou haleykoum.
Dieureudieuf Borom Touba

5.Posté par niang le 14/01/2013 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout ce que réalisent les hyzbouts ça reste entre eux hors les autres grands dahiras mourides investissent beaucoup à TOUBA par exemple l'hopital MATLABOUL FAWZAYNI que bénéficient tous les résidents de TOUBA et environs ,une chose est sur on ne peut pas venir dans une ville fondé par mon grand père et vouloir m'y déloger c'est inacceptable en me rappelant des propos de ATOU DIAGNE qui disait que '' TOUBA POURRA DEVENIR UNE VILLE PORTANT LE NOM DIAGNE AUX LIEUX DE MBACKE'' des propos pur mensongères.

6.Posté par talùbée serigne touba le 14/01/2013 09:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne peut etre plus royaliste q le roi. Nanou sakh ci done talùbés rek. Yalana nañou dadiék ndimbal ak kheweul lou Serigne Touba wassalam
Assalamou haleykoum.
Dieureudieuf Borom Touba

7.Posté par FocusActu le 14/01/2013 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! FocusActu.Com est un site d'information générale. Bienvenue à tous!

8.Posté par verité le 14/01/2013 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai je suis d'accord avec le comité d'organisation du Magal. La dynastie de Mbacké doit conserver son originalité en refusant d’être noyauté par de simples talubés. Pour se consolider la dynastie ne doit souffrir d'aucun concurrence. Il faut un nivellement des talubés; pas de culte du plus méritant. il faut niveler par le bas méritants et médiocres. C'est seul moyen de se maintenir.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image