leral.net | S'informer en temps réel

TRAFIC DE FAUX ACTES D’ETAT CIVIL : Scandale au cœur de la mairie de Pikine

Depuis jeudi dernier, un officier d’état civil de la mairie est écroué dans la chambre de sûreté du commissariat de Pikine. Remontant un renseignement sur un trafic de faux actes d’état civil, les enquêteurs ont mis la main sur deux intermédiaires, un rabatteur et le cerveau qui n’était autre qu’un officier d’état civil de la mairie.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Septembre 2010 à 19:16 | | 1 commentaire(s)|

TRAFIC DE FAUX ACTES D’ETAT CIVIL : Scandale au cœur de la mairie de Pikine
C’est un grand coup que vient de frapper le tout nouveau commissaire de Pikine. L’affaire éclabousse sérieusement la mairie de cette localité dirigée par Pape Sagna Mbaye. Depuis jeudi en effet, un officier d’état civil de la mairie de Pikine est placé en garde-à-vue au commissariat de cette localité, pour une sale affaire de confection de faux actes d’état civil. Il est tombé en même temps que ses deux intermédiaires et un rabatteur. C’est en exploitant des renseignements faisant état d’un trafic de faux actes d’état civil que le tout nouveau commissaire et ses hommes sont remontés au réseau et au cerveau qui n’était autre qu’un officier d’état civil de la mairie.
À la suite de différents interrogatoires et de confrontations, l’officier et sa bande ont été formellement mouillés. Et il a été clairement établi, d’après la déposition du rabatteur, que c’était en échange de fortes sommes d’argent que l’officier d’état civil commettait du faux. C’est d’ailleurs aujourd’hui que tout ce beau monde sera déféré devant le Procureur de la République. Et sûrement qu’on en saura plus sur les tenants et aboutissants de ce scandale qui éclabousse sérieusement la mairie.
Pour autant, il faut dire que ce n’est pas la seule affaire de faux pendante devant le commissaire de Pikine. Des sources autorisées renseignent ainsi qu’en marge de ce dossier explosif, une affaire de faux, à caractère international, a été mise à nu par le commissariat de Pikine. L’affaire met en cause deux ressortissants de pays anglophones qui s’étaient spécialisés dans la confection de visas et de passeports. Il aura fallu une série de planques et de filatures aux enquêteurs pour frapper au cœur de ce système discret et bien huilé.)

Pape Babacar Mbaye Leral.net



1.Posté par Etat Civil le 29/11/2010 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut franchement informatiser l'etat civil du sénégal je crois c la seul solution que de mettre les gens en prison

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image